Guide complet sur le Draft – Pick & Ban Phase

 

c27e554aae3b9803d9558f354e9b1c09Utilise le code — progressersurlol — pour bénéficier de 10% de réduction chez notre boutique partenaire !

Rends toi sur http://boutiqueleagueoflegends.com/

————————————————————————————————————————————-

 

 

draftpick

 

Bonjour à tous,

La période de pick, plus communément appelée DraftPick pour les Rankeds et DraftMode, est l’une des périodes les plus importantes. En effet, votre gestion du DraftPick peut considérablement changer la façon dont la game va se dérouler, et donc, va modifier vos chances de victoires. Dans ce guide, nous allons donc voir comment gérer au mieux cette phase de Draft, que ce soit en SoloQ ou en Team.

Note : il est important de ne pick que ce que vous savez jouer. Ne pickez pas Zed parce qu’il est open si vous ne savez pas le jouer et si vous ne comptez pas swap. Mieux vaut jouer un champion que l’on maitrise plutôt qu’un champion « OP » qu’on n’a jamais joué ou très peu.

 

Avant de commencer : qu’est-ce que le Draft ?

Contrairement au BlindPick où tout le monde choisit son champion en même temps, le DraftPick est une méthode de pick dans laquelle chacun pick à son tour. De plus, le DraftPick est divisé en trois parties : la phase de bans, la phase de picks et la phase de swap.

La phase de bans : Le capitaine de chaque équipe (plus communément appelé FirstPick) va effectuer 3 bans de champions. Ainsi, il y aura 6 bans au total. Les champions bans ne pourront pas être pick durant la partie.

La phase de pick : Après la phase de bans, les joueurs de chaque équipe choisissent un champion selon un ordre prédéfini, détaillé un peu plus bas. Deux joueurs peuvent pick en même temps leur champion.

La phase de swap : Une fois que chaque invocateur a choisi un champion, il est possible d’échanger les champions. Ainsi, si l’invocateur 1, qui a pick Kassadin, veut jouer Lissandra, que l’invocateur 3 a pick, il est possible d’échanger les deux champions. L’invocateur 1 se retrouvera donc avec Lissandra, et l’invocateur 3 se retrouvera avec Kassadin. Ce swap peut se faire sous deux conditions :

  • Les deux invocateurs doivent approuver ce swap.
  • Les deux invocateurs doivent posséder les deux champions à swap.

L’ordre suivi en Draft est :

  • Ban A par le capitaine de l’équipe Bleue
  • Ban B par le capitaine de l’équipe Rouge
  • Ban C par le capitaine de l’équipe Bleue
  • Ban D par le capitaine de l’équipe Rouge
  • Ban E par le capitaine de l’équipe Bleue
  • Ban F par le capitaine de l’équipe Rouge
  • L’invocateur 1 de l’équipe Bleue choisit un champion
  • Les invocateurs 1 et 2 de l’équipe Rouge choisissent un champion en même temps
  • Les invocateurs 2 et 3 de l’équipe Bleue choisissent un champion
  • Les invocateurs 3 et 4 de l’équipe Rouge choisissent un champion
  • Les invocateurs 4 et 5 de l’équipe Bleue choisissent un champion
  • L’invocateur 5 de l’équipe Rouge choisit un championdraft

Voici l’interface du Draft. Les invocateurs notés par le même numéro pickent leur champions en même temps.

Comme vous pouvez le constater, les deux équipes ont des avantages par rapport à l’autre équipe. L’équipe bleue va pouvoir lock un champion en 1er, tandis que l’équipe rouge va lock un champion en dernier. Cela peut sembler anodin, mais c’est sur ce genre de détails que va jouer le Draft.

Note : Si vous n’avez jamais encore joué en Draft, je vous recommande fortement de lancer quelques games en DraftMode, avant de vous lancer en Ranked SoloQ.

 

Gérer la phase de bans en SoloQ

La phase de bans est la partie la plus déterminante du Draft. En effet, vous pouvez éliminer les champions que vous considérez comme « trop forts », ou contre lesquels vous galérez.

Infos générales concernant les bans :

En général, les champions bannis en SoloQ sont :

  • Les personnages ayant un trop fort potentiel de carry (les assassins notamment).
  • Les personnages considérés comme « forts » ou « sur-pick ».
  • Les personnages bans en compétition LCS.

Si vraiment vous ne savez pas quoi ban, vous pouvez aller sur LoLKing, rubrique Champions, et trier les champions selon leur Banrate.

Mais la meilleure façon de ban est bien sûr de faire VOS propres bans. Bon, évidemment, ne faites pas des bans aléatoires, réfléchissez au préalable aux champions que vous pouvez potentiellement ban. Ne bannissez pas par exemple les champions ayant un taux de pick relativement bas, même si vous trouvez ce champion « fort », la probabilité qu’il y ait une personne en face qui souhaite le jouer est relativement faible, le ban n’est donc pas worth it.

Cependant, il ne faut pas faire des bans purement personnels. Si vous bannissez 3 Midlaners, déjà, votre team va mal le prendre, mais en plus, l’équipe adverse saura que vous voudrez pick un champion au Mid. Au contraire, lorsque vous effectuez des bans, essayez d’écouter votre team. Demandez-leur ce qu’ils veulent que vous bannissiez, discutez avec eux.

Les bans changent de game en game, ne vous étonnez donc pas que chacun ban ses propres Champions.

Les stratégies de bans dépendent de l’équipe dans laquelle vous vous trouvez.

 

Les bans de la Team Bleue :

En étant capitaine de la Team Bleue, vous avez deux avantages : vous êtes le premier à pouvoir ban un champion, et vous êtes également le premier à pouvoir lock un champion. Ce double avantage vous permet notamment de forcer un ban dans la team adverse, et dans le cas où il n’y aurait pas le ban souhaité, vous pouvez pick ce champion. Il suffit tout simplement de ne pas ban un champion que beaucoup considèrent comme fort et que vous êtes capable de jouer (ou de pick pour le swap).

Prenons par exemple RekSai. Il est considéré comme un perso fort, et vous êtes capable de le jouer. Ne le bannissez pas. Faites d’autres bans. La Team Rouge a deux choix :

  • Soit elle décide de ban Rek Sai, et vous avez « gagné » un ban.
  • Soit elle ne ban pas Rek Sai, et dans ce cas, vous pouvez le pick.

L’avantage de « gagner » un ban permet, en quelque sorte, de faire 3 bans contre 2. Reprenons le cas de RekSai. Si RekSai est vraiment un personnage très fort, il sera presque obligatoirement ban à toutes les games. Forcer ce ban « obligatoire » à la team adverse vous permet donc d’économiser un ban, et dans le meilleur des cas, vous permettra de jouer ce pick fort.

Si vous ne savez pas jouer RekSai mais qu’il reste un ban obligatoire, vous pouvez tout de même tenter de forcer ce ban chez l’équipe adverse. Il vous suffit de ne pas ban RekSai tout de suite. Attendez votre dernier ban pour voir s’il faut le ban ou pas. La Team adverse peut penser à le ban à votre place, et votre dernier ban pourra donc être utilisé pour un autre champion. Si l’équipe adverse ne le ban pas, ce sera à vous de ban RekSai en dernier.

Vous pouvez également créer une situation favorable au pick d’un champion. Par exemple, Vayne souffre face à des persos pouvant la poke, vous pouvez donc vous arranger pour bans les plus gros ennemis de Vayne, et ensuite la FirstPick. Les ennemis n’auront peut-être pas les champions qu’ils souhaitaient pick face à vous. Cependant, n’oubliez pas que, même si vous bannissez 3 champions à poke, il en restera toujours qui n’auront pas été bans. Assurez-vous de ban ceux qui sont les plus susceptibles de sortir, afin de réduire un maximum le risque de tomber face à un champion à poke sur votre lane.

 

Les Bans de la Team Rouge :

La Team Bleue profite de l’avantage au niveau de la phase de bans. Vous pouvez cependant essayer de rééquilibrer au maximum le désavantage pris, supposant que la Team adverse ait une stratégie de Draft.

Si l’adversaire essaie de forcer un ban « obligatoire » tel que RekSai pour le pick derrière: vous pouvez tout simplement ne pas ban un autre champion tout aussi fort et/ou pouvant counter l’autre champion fort. Prenons par exemple Cassio. Deux cas peuvent se présenter :

  • Si l’adversaire ne ban pas RekSai ni Cassio, faites de même et ne bannissez aucun des deux champions. L’adversaire va donc décider de pick son RekSai, et vous, vous pourrez pick votre Cassio.
  • Si l’adversaire décide de revoir sa stratégie, et ban le RekSai qu’ils voulaient précédemment jouer, vous pouvez ban votre Cassio. Vous n’aurez pas votre Cassio, mais l’adversaire n’aura pas son RekSai. Vous pouvez tenter de ne pas ban Cassio, mais si l’adversaire la FirstPick, vous seriez bien embêtés. Bien sûr, faites de même si c’est la Team adverse qui ban Cassio.

Dans les deux cas, vous rééquilibrez la situation soit en provoquant le pick de 2 champions forts dans chaque équipe, soit en empêchant le pick de ses 2 champions.

Si l’adversaire veut forcer ce ban mais qu’il ne souhaite pas pick RekSai, vous n’avez qu’à ban RekSai en dernier. Soit la Team adverse le fera, soit c’est vous qui le ferez. Bien sûr, vous ne pouvez pas savoir si l’adversaire souhaite jouer RekSai ou non, il vous faudra donc mélanger les deux stratégies.

La Team adverse peut également faire des bans qui vont vous paraitre bizarre. Essayez de trouver la logique derrière les bans adverses. Par exemple, si l’équipe adverse décide de ban Braum, vous pouvez supposer qu’ils souhaitent pick Graves. Vous pouvez ainsi contrer la stratégie adverse en bannissant Graves.

 

La façon de gérer votre phase de bans va fortement influencer la phase de picks.

 

Gérer la phase de picks en SoloQ

Vous avez déjà pu le remarquer en lisant la partie sur la phase de bans, les premiers picks sont les plus influencés par les bans. Ce n’est pas pour autant que vous devez pick n’importe comment votre champion, vous devez réfléchir un minimum aux situations dans lequel vous voudrez pick votre champion.

Note : Dans cette partie, nous parlerons de « counters ». Que vous y croyez ou non, la notion de counters affecte bel et bien la façon dont la game va se passer. La lane sera pushée, les Junglers vont être plus ou moins présents sur votre lane etc…Bref, même si vous pouvez gagner votre lane face à un de vos counters, cela affectera tout de même votre façon d’agir. Réfléchir aux counters n’est donc pas une mauvaise idée, peu importe votre opinion sur la question.

Deux situations peuvent se présenter à vous lors de la phase de picks.

Vous faites partie des premiers à pick

Lorsque vous faites partie des premiers à picks, votre objectif va être simple : vous devrez sécuriser des champions pour votre équipe. Sécuriser un pick signifie que vous allez pick un champion fort/très fort qui n’a pas été ban, ou un champion que la team adverse veut potentiellement pick et que vous pouvez jouer, ou un champion qu’un des membres de votre équipe souhaite jouer (vous procéderez au swap à la fin de la phase de picks pour échanger vos champions). Vous pouvez, bien sûr, pick votre champion sans qu’il soit forcément un pick prioritaire, faites cependant attention, la team adverse peut pick des champions pour vous contrer (soit un counter direct, soit un Jungler capable de vous babysit si vous n’avez pas d’escape par exemple).

 

Vous faites partie des derniers à picks

Dans le cas où vous faites partie des derniers à picks, vous pickerez normalement votre champion après votre adversaire. Vous pourrez donc contrer le/s champion/s qu’il y a en face de vous sur la lane, ou, dans le cas où vous êtes Jungler, vous pourrez adapter votre pick en fonction de ce qu’il y a en face (ex : s’il y a un LeeSin en face, ne pickez pas un Fiddle par exemple).

Vous pouvez également adapter votre pick en fonction de ce que votre team a ou n’a pas. Par exemple, si vous avez une grosse team à poke, mais qu’il vous manque du disengeage, vous pouvez donc partir sur une Janna pour assurer ce point faible. Mais assurez-vous de ne pas prendre un champion en totale contradiction avec l’ensemble de votre team. Si vous avez une team à poke, ne partez pas sur un champion avec une grosse engage par exemple.

 

Note très importante pour la SoloQ : que ce soit pour la phase de bans ou la phase de picks, n’hésitez surtout pas à communiquer avec votre team ! Dites leur quels champions sont à ban ou à ne pas ban, et demandez-leur ce qu’ils souhaitent jouer, afin d’adapter au mieux votre pick.

La phase de picks ne représente pas une part importante dans la SoloQ, vos mates vont surement pick un champion sans prendre en compte la team en général, etc… Cependant, ce genre de conseils pourra vous aider à plus haut elo, ou en team.

Le Draft en Team

Le Draft prend une importance plus grande lorsque vous jouez en Team. En effet, vous connaissez vos mates, ils vous connaissent, vous savez donc quels champions ils ont l’habitude de jouer. De plus, vous serez plus organisés quant à la phase de bans (ils ne vont pas ban un champion que vous souhaitez jouer), et vous aurez une idée concernant la team que vous souhaitez avoir. Avant d’attaquer la stratégie du Draft, nous allons voir quelques basiques à avoir en Team

Les Bases à avoir en Team

Le plus important en Team est de connaitre ses mates. Inutile de créer une Team avec de parfaits inconnus, sauf si vous êtes tous assez motivés pour évoluer avec des étrangers (attention cependant à éviter les embrouilles dès la création de la team). Apprenez à connaitre leurs champions, lanes, rôles (plus Tank, ou plus Bruiser ?), playstyle (offensif ? défensif ?), etc…

Parlez-vous le plus possible durant la phase de Draft : «Ok, on part sur quoi ? Je ban quoi ? Je pick quoi ? Tu veux aller où ? On s’fait une botlane Early ? ». Organisez-vous au maximum, ayez une idée de votre composition avant ou pendant que vous cherchez la partie et que vous pickez.

Je n’irai pas plus en détails, mais ayez au moins ces quelques bases avant de vous lancer dans la création de votre Team.

Le Draft en Team

Note : Tout ce qui a été dit pour la partie SoloQ est également viable ici, sachez cependant que les picks forts diffèrent selon que ce soit de la SoloQ ou de la Team. Une Orianna brillera beaucoup plus en Team qu’en SoloQ par exemple.

Le Draft en Team n’est pas très compliqué. A partir du moment où vous êtes plus organisés qu’en SoloQ, tout devrait bien se passer.

Tout d’abord, axez vos bans selon la Team Composition que vous souhaitez avoir. Ainsi, si vous partez sur une team Poke/Splitpush, évitez au maximum de laisser des champions à trop forte engage. Vous pouvez également ban des champions que vos mates détestent par-dessus tout. Assurez-vous qu’ils soient d’accord avec vos bans, le capitaine d’équipe ne doit pas être un leader contesté.

Ensuite, lors de la phase de picks, vous pourrez pick votre Botlane en même temps. Ceci est un grand avantage : là où, en SoloQ, le Support et l’ADC ne pickent pas forcément en même temps, ici, vous pouvez vous arranger pour pick votre Botlane en même temps. Ce n’est pas une obligation, mais cela permet, en plus de sécuriser des picks, de sécuriser une synergie parfois puissante.

Sachez utiliser la dernière étape du Draft, à savoir la phase de swaps, à votre avantage. Pour cela, assurez-vous que vos mates possèdent un maximum de champions. En effet, l’ordre de pick, même en Team, est aléatoire. Posséder un maximum de champions permet donc de pouvoir assurer votre phase de Draft, quel que soit l’ordre de pick.

 

Pour vous entraîner à votre Draft en Team, regarder les compétitions peut être très bénéfique. Ainsi, vous aurez une meilleure idée de comment pick et comment ban dans des Teams organisées.

 

Quelques liens utiles

Voici quelques liens qui pourront être utile pour le Draft. A noter que ces liens ne doivent être utilisés qu’à titre indicatif. Ce ne sont pas des manuels donnant des instructions à reproduire, mais des aides.

LoLKing pour les bans

ChampionSelect pour « les counters »

LoLEsport pour le Draft de Team

 

 

Voilà, ce sera tout pour ce premier article. Je vous souhaite bonne chance dans la Faille d’Invocateur !

 

Sugiuro.

 

c27e554aae3b9803d9558f354e9b1c09Utilise le code — progressersurlol — pour bénéficier de 10% de réduction chez notre boutique partenaire !

Rends toi sur http://boutiqueleagueoflegends.com/

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.