AD Carry – Le Gameplay

c27e554aae3b9803d9558f354e9b1c09Utilisez le code — progressersurlol — pour bénéficier de 10% de réduction dans notre boutique partenaire !

Rendez vous sur http://boutiqueleagueoflegends.com/

————————————————————————————————————————————-

adcarrypartie

Bonjour !

N’hésitez pas à like notre facebook et suivre notre tout nouveau twitter pour nous soutenir et être prévenu de la sortie d’un nouvel article.

Dans ce guide, vous apprendrez comment jouer correctement les différentes phases d’une partie afin d’optimiser votre efficacité au sein de votre équipe. Les concepts basiques y seront présentés, ainsi que quelques concepts plus avancés et divers trucs et astuces qui pourront vous être utiles. Vous pouvez retrouver la première partie de ce guide : ADC – La Setup.

Si vous avez des questions ou commentaires sur ce guide ou simplement envie de discuter, vous pouvez m’ajouter sur le jeu :

< The Cutest Koala >

Des article plus détaillés sur l’itémisation optimale ou sur des champions spécifiques viendront par la suite, mais je vais tout de même vous présenter un build basique qui fonctionnera globalement avec tous les Carry AD. Bien sûr le stuff dépend de votre champion et reste situationnel.

Early Game :

– Lame de Doran

– Lame d’Infini

– Bottes du Berserker

Mid Game :

– Poignard de Statikk

– Dernier Souffle

Late Game :

– Lame du Roi Déchu

– Ange Gardien

Ceci n’est pas nécessairement optimal, mais vous donnera une idée du niveau d’itémisation souhaité à différents stades de la partie.

Phase de Pick

hann1-drafter_medium_news

Eh oui, c’est la toute première phase d’une partie et elle n’est pas à négliger. Il y a en effet quelques points importants à retenir.

– Si vous n’avez pas un ou deux champions en plus de votre support dans votre équipe susceptibles de vous protéger correctement et de tanker pour vous (par exemple une setup assassin avec Nidalee Top, Zed Mid et Shaco Jungle), évitez les hard carry tels que Vayne, Kog’Maw… C’est aussi valable quand votre équipe commence à trash-talk dès la phase de pick, en général vous serez livré à vous-même.

– Si au contraire votre équipe va reposer sur vous pour faire des dommages (avec par exemple des junglers tels que Maokai ou Nautilus), privilégiez les champions capables de faire de gros trous dans l’équipe adverse, par exemple Twitch ou Vayne.

– Gardez un œil sur les picks adverses. S’ils ont sélectionné un ou plusieurs assassins (LeBlanc, Zed…) vous aurez besoin d’un sort d’escape, comme le Z de Corki ou le E d’Ezreal.

– En outre, s’ils possèdent un champion pouvant impacter votre positionnement et provoquer votre mort (le Z de Ryze par exemple), évitez les champions à courte portée : pour rester sur cet exemple, Ryze pourrait profiter de la portée de Vayne pour l’emprisonner sans avoir à s’exposer excessivement. Il ne pourrait en revanche pas utiliser sa cage sur une Caitlyn sans s’exposer sévèrement.

Ce sont les principaux points à savoir pour la phase de picks. Je vous recommande de ne pas trop tenir compte des soi-disant counter-picks, ils n’ont que très peu d’impact en botlane, surtout si vous jouez un champion que vous maîtrisez. Et surtout, ne vous sentez pas obligé de suivre les recommandations de vos coéquipiers !

Early Game

maxresdefault

Tout d’abord, il faut définir cette phase : elle commence à la fin de la phase de pick, c’est-à-dire lorsque la partie se lance. Elle finit plus ou moins lorsque l’une des deux tours tombe sur votre lane, soit en général entre 15 et 20 minutes de jeu. A l’issue de cette phase, si tout s’est bien passé, vous devriez idéalement avoir votre Lame d’Infini et vos Bottes du Berserker, voire votre Zèle si la lane a été vraiment écrasée.

En phase de lane, votre but est de gagner le plus d’or possible en tuant les sbires ennemis. Vous devez donc travailler votre last-hit jusqu’à n’en rater, dans l’idéal, aucun. Voici quelques points qui vous aideront à mieux appréhender la phase de lane.

– Gardez un œil sur le jungler adverse. Posez-vous les bonnes questions ! Est-il dangereux en début de partie ou a-t-il besoin de son ultimate pour produire de bons ganks ? L’a-t-on vu quelque part sur la map dernièrement ? Mon propre jungler est-il à proximité pour un éventuel counter-gank ?

– Le comportement de mes adversaires en lane a-t-il changé ? S’ils détruisent vos wards, s’ils sont subitement plus agressifs dans leur placement (pour tenter un hook par exemple), ou plus passifs (ils peuvent vous forcer à avancer…), leur jungle est peut-être à proximité.

– De manière globale, dites-vous que chaque buisson sur lequel vous n’avez pas de vision peut cacher un Warwick des bois, bave aux lèvres et prêt à en découdre.

– Prenez également soin de noter si un ou plusieurs ennemis ont un sort de Téléportation. Si c’est le cas, restez bien derrière vos sbires pour éviter d’être pris en sandwich, réfléchissez bien avant de lancer un trade et dans la mesure du possible, utilisez votre trinket rouge pour nettoyez les buissons latéraux et éviter un Teleport inattendu sur une ward ennemie.

– Efforcez vous toujours de bien push la lane avant de la quitter, cela empêchera l’ennemi de back, ou lui fera perdre une ou deux vagues de sbires s’il décide de recall malgré tout.

– Si vous êtes dans la situation opposée, c’est-à-dire collé à votre tour et bas en vie, n’hésitez pas à rentrer à la base plutôt que d’offrir un kill facile. C’est d’autant plus valable si vous n’avez pas ou peu d’espoir de reprendre l’avantage et de depush la lane.

– Communiquez avec votre support et essayez de toujours recall en même temps. Si l’un de vous deux se retrouve seul sur la lane contre les deux ennemis, il risque de passer un très mauvais moment.

– N’hésitez pas à prévenir votre jungler si vous pensez pouvoir prendre le dragon (les adversaires ont recall, sont bas en vie ou n’ont pas de vision dessus par exemple). Et d’ailleurs, si vous parvenez à tuer la botlane avec l’aide du jungler (ou sans), foncez au dragon, tuez-le et n’oubliez pas de noter le timer (il met 6 minutes à respawn). A ce propos, priorisez le dragon par rapport à la tour. Cependant, si vous pouvez prendre les deux, n’hésitez pas !

Concept avancé : The Playstyle Triangle

hqdefault

Voici maintenant un concept que vous aurez peut-être du mal à appréhender ou à mettre en application au début. Il s’agit en fait d’un « triangle » composé des différents styles de jeu que vous pouvez adopter et rencontrer : l’agressivité, la passivité, et le bait.

– Le joueur agressif est facilement reconnaissable : il a tendance à beaucoup push, à spammer ses sorts, à tenter de vous zoner en se plaçant devant ses sbires. De plus, il est prêt à perdre un creep pour vous mettre une auto attack supplémentaire. Et souvent, il /joke beaucoup.

– Le joueur passif est… passif. Il tient absolument à préserver sa barre de vie et son farm, et se retrouve souvent sous sa tour même si vous n’avez rien fait pour. Il ne vous agresse pas et lance peu de sorts, sauf parfois pour farmer.

– Le joueur qui bait a tendance à manipuler votre placement, et veut vous pousser à l’erreur. Il essayera de vous inciter à push quand son jungler est là, ou à vous jeter sous la tour s’il est sûr de pouvoir vous tuer.

Bien, vous avez sans doute cerné le type de joueur que j’essaye de décrire. Où est-ce que je veux en venir ?

– Le joueur agressif contre le joueur passif. En effet, il le mettra mal en l’attaquant beaucoup et sans subir de réelle contre-attaque.

– Le joueur passif aura tendance à prendre le dessus sur le joueur qui bait, tout simplement parce qu’un joueur passif ne se laissera pas pousser à l’erreur, et prendra le dessus grâce à son farm exemplaire et à sa prudence inébranlable.

– Le joueur qui bait battra le joueur agressif, qui aura tendance à push et sera donc vulnérable aux ganks (il ne faut pas hésiter à appeler votre jungler dans ce cas). De plus, un joueur agressif a tendance à faire des erreurs lorsqu’il veut concrétiser un avantage durement acquis.

Ce triangle est un ordre d’idée et pas une science exacte. Souvent un joueur ne rentre pas exactement dans l’une des cases évoquées. Mais avec le temps, vous parviendrez à cerner les points forts et les points faibles de vos adversaires et saurez quel comportement adopter dans chaque situation.

Contrer le style de jeu de votre adversaire se révélera bien plus efficace qu’un counter-pick standard en fonction du champion donné.

En résumé, les enjeux de l’early game seront de farmer correctement et de bien analyser le style de jeu de votre adversaire.

Mid Game

Mid Game

Le Mid Game commence lorsque l’une des tours est tombées sur votre lane et prend fin entre 30 et 40 minutes de jeu, lorsque plusieurs tours sont tombées et que les petites escarmouches laissent la place aux véritables teamfights.

Ici, si vous avez perdu votre tour, vous devrez vous concentrer sur le farm et tenter d’empêcher l’équipe adverse de prendre les objectifs. Essayez de freezer votre lane et de rester sous votre deuxième tour dans la mesure du possible, de prendre la jungle si vous en avez le temps et si votre adversaire ne l’a pas déjà fait. Si ce dernier continue à push, demandez de l’aide auprès de votre jungler et/ou midlaner. Si jamais la botlane adverse décale au mid avec un gros avantage sur vous, profitez-en pour gagner du farm, votre présence au mid ne sera pas d’une grande aide.

Ce sera pour vous une phase passive, au cours de laquelle vous essayerez de revenir dans la game afin d’être prêt pour le lategame.

Si en revanche votre phase de lane s’est bien déroulée, vous avez déjà un gros item, peut-être le début d’un autre. Voici les choix et erreurs fréquentes auxquels vous aurez affaire.

– Décaler ou rester sur la lane ? Vous pouvez décaler sur les objectifs ou au mid pour aider à prendre un kill et/ou une tour. Mais ne perdez pas votre temps à rester au mid si vous ne pouvez pas conclure rapidement, il ne faut pas en effet laisser à l’ADC adverse une chance de revenir dans la game grâce au farm. Continuez d’appuyer là où ça fait mal et de le harceler sans répit. Toutefois, évitez de trop avancer sans vision ou sans votre support.

– Suivre les ennemis au mid ou push ? C’est une question intéressante. Globalement, si votre première tour au mid est toujours debout, vous pouvez vous permettre de l’échanger contre leur deuxième tour botlane. Cependant, c’est à éviter si vous n’êtes pas sûr d’être parfaitement safe. A éviter également si les ennemis risque d’aller plus loin que la première tour. Globalement, suivre des ennemis moins forts que vous à ce stade de la game n’est jamais une mauvaise idée.

– Push ou Freeze ? Toujours essayer de push dans la mesure du possible sans pour autant vous exposer aux ganks. Cela vous permettra de tenter une action rapide au mid ou de sécuriser un objectif.

– Comme dit précédemment, évitez de push sans vision. De plus, si vous êtes en avance, ne vous lancez pas dans un trade que vous risquez de perdre. Une fois l’avantage acquis, il est primordial d’éviter de le perdre bêtement.

– Communiquez bien avec votre support, il doit vraiment éviter de vous laisser en 1v2, cela permettrait à l’ADC adverse de revenir dans la game, voire de vous tuer.

– Comment jouer les petites escarmouches ? Il faut à tout prix éviter de mourir et de perdre trop de vie, car cela vous contraindra à recall après le combat, ce qui impactera votre farm. Restez à bonne distance, lancez quelques sorts et auto attacks sans trop vous exposer, sans pour autant manquer une bonne occasion.

En résumé, la réussite de votre mid game passera principalement par une bonne vision du jeu, une bonne prise de décision et un bon contrôle des objectifs.

Late Game

League-Of-Legends-The-Ad-Carry-Wallpaper

Le Late Game commence vers 30 à 40 minutes de jeu, lorsque plusieurs tours sont tombées, que les deux équipes commencent à se regrouper et qu’il ne vous manque plus qu’un ou deux items. C’est une phase décisive, car la moindre erreur peut provoquer un ace et conduire l’une des équipes à la victoire.

Il est primordial de contrôler les objectifs. Lorsque l’équipe adverse est regroupée à proximité d’une tour ou du baron, évitez absolument de vous montrer sur une lane éloignée, cela mènerait à coup sûr à un désastre. Dans le même ordre d’idée, n’hésitez pas à demander à votre équipe d’engager un teamfight si un pilier de l’équipe adverse se montre à l’autre bout de la map. Pour éviter de vous retrouver dans cette situation, regardez régulièrement quelle lane risque d’être push prochainement, anticipez et aller les nettoyer ou demandez à un coéquipier qui a besoin de farm d’y aller à votre place ! Évidemment, évitez comme toujours de vous exposer, surtout sans vision. Si vous, l’ADC, mourez seul, votre équipe aura beaucoup de mal à temporiser en attendant votre résurrection.

De plus, il faut impérativement tirer profit d’un teamfight gagné : push, prise d’objectif… Mais ne vous dispersez pas sans rien faire ! Enfin, après un push, sachez quand rentrer à la base en surveillant le temps que les ennemis mettront à revenir à la vie. Vous ne voulez pas vous faire ace pour avoir traîné trop longtemps dans leur base.

Évidemment, le point principal du late game reste la gestion des teamfights. Voici les différents points importants pour les gérer correctement.

– La vision du jeu. N’hésitez pas à utiliser fréquemment votre touche Tabulation. Si le nom des ennemis apparaît en blanc, ils sont visibles, s’il est grisé, ils ne le sont pas. Cela vous aidera à traquer les ennemis potentiellement dangereux qui pourraient tenter de vous contourner.

– Traquez les items et CD adverses. Restez bien derrière votre frontline tant que les CD dangereux ne sont pas passés (la cage de Ryze, l’ultimate de Zed…) et n’oubliez pas qu’un Skarner sauvage à bonne distance n’hésitera pas à Flash pour vous attraper si cela peut conduire à votre mort.

– Le placement. Votre rôle est d’infliger le maximum de dégâts depuis la plus grande distance possible. Vous devez par conséquent vous déplacer entre chaque auto attack afin de toujours rester hors d’atteinte des bruisers ennemis.

– Faire des dégâts ! Vous voulez maximiser vos dégâts. Enorgueillissez-vous de chaque auto attack lancée. Chaque coup que vous parvenez à placer sans recevoir de dégâts EST significatif. Pour ce qui est du focus, vous serez souvent forcé de focus la frontline adverse. Si les carry adverses sont à portée et contrôlés, n’hésitez évidemment pas, mais en général, les atteindre vous exposera beaucoup trop. Dites-vous qu’une fois la frontline tombée, vous ne ferez qu’une bouchée des carry adverses.

Le late game nécessite beaucoup d’expérience pour être appréhendé correctement. Votre vision du jeu et vos mécaniques seront la clé d’un late game réussi.

Tips & Tricks

adc conseils

Voici maintenant quelques conseils qui pourront vous aider à vous améliorer :

– Prenez l’habitude d’utiliser vos touches Q et S pour last-hit et attaquer (la touche Q attaque la cible sous votre souris, ou à défaut la cible la plus proche, et la touche S stoppe tout mouvement et ordre donné à votre champion). Vous serez plus précis et éviterez les auto attacks inutiles. Vous pouvez d’ailleurs désactiver les attaques automatiques dans les options du jeu. Par ailleurs, une erreur fréquente que je commettais il y a un moment était de cliquer droit accidentellement au pied d’un ennemi au lieu de cliquer dessus ! Résultat, je fonçais droit sur lui et mourrais lamentablement. La touche Q règle le problème, puisque si vous cliquez à côté, vous attaquerez la cible la plus proche.

– Dans le même ordre d’idée, voici un petit jeu qui pourrait vous aider à accroître votre précision de manière plus ludique que d’enchaîner les custom contre les bot (passage obligé malgré tout, m’bon…) : http://www.kongregate.com/fr/games/noanoa/elona-shooter

– La touche Q vous permet également d’orbwalk et de hit & run, c’est-à-dire d’attaquer en vous déplaçant. Il faut bien connaître la vitesse d’attaque de votre champion, mais cela vous permettra d’optimiser vos mouvements lors d’une poursuite ou d’une fuite et de mieux éviter les skillshots.

– Pour orbwalk correctement, lorsqu’un ennemi vous suit, cliquez droit sur votre écran à l’opposé de lui pour vous en éloigner, puis faites un Q-Clic (Q + Clic Gauche) au même endroit. Ainsi vous attaquerez la cible la plus proche (lui) sans pour autant devoir déplacer votre souris à l’autre bout de l’écran. Cette technique est un peu plus avancée mais essayez la, vous verrez que ce n’est pas si compliqué que ça, en théorie !

– Si vous avez des problèmes pour regarder votre map, essayez de la changer de côté dans les options ! J’ai personnellement plus de facilité à y jeter un œil lorsqu’elle se trouve à gauche de mon écran. De plus, une chose que j’ai faite et que vous pourriez faire est d’utiliser un métronome en ligne qui émettra un bip toutes les 15 ou 20 secondes, ce qui vous fera penser à regarder votre map au cours de la partie.

– Essayez le sort facilité, c’est très utile, surtout pour les objets activés ! Et, hum, si vous jouez en caméra bloquée, débloquez la, faites un petit effort pour gagner en vision de jeu.

 

Voici pour cet article, j’espère que tout est clair pour vous et que cela vous sera utile. De prochains articles se pencheront sur des champions spécifiques, incluant des vidéos commentées ! Merci de m’avoir lu et n’hésitez pas à poser vos questions ici ou à me contacter sur le jeu !

The Cutest Koala

c27e554aae3b9803d9558f354e9b1c09Utilisez le code — progressersurlol — pour bénéficier de 10% de réduction dans notre boutique partenaire !

Rendez vous sur http://boutiqueleagueoflegends.com/

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Reede dit :

    Je joue habituellement sans item défensif, mais parfois cela s’impose. Contre des teams essentiellement basées ad, que prendre ? Jsuis pas vraiment fan du randuin sur un adc ..

  2. Miloooooo dit :

    Je suis pas sur qu’on puisse catégoriser les joueurs comme ça.

  3. Plateasy dit :

    Vraiment excellent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.