Worlds 2017 – Retour sur les play-in

c27e554aae3b9803d9558f354e9b1c09

Utilise le code — progressersurlol — pour bénéficier de 10% de réduction chez notre boutique partenaire !

Rends toi sur http://boutiqueleagueoflegends.com/

————————————————————————————————————————————-

 

Ca y est : les Championnats du monde ont bel et bien débuté !

Ce weekend (samedi à mardi) s’est tenue la première phase du tournoi. Les équipes de chaque groupe des Play In se sont affrontées pour savoir quelles seront les 8 à se disputer la qualification pour les phases de groupes (pour ceux qui en auraient besoin, une rapide présentation du format est accessible ici). Cette phase est déjà terminée, et nous connaissons les 8 concurrents à la qualification.

Il est l’heure pour Prolol de revenir rapidement sur ces premières journées. Et pour ne pas tomber dans la pâle redite d’articles déjà publiés un peu partout, nous avons fait le choix de vous présenter ces quatre jours sous la forme de rapides questions/réponses.

 

 

Quelle équipe a le plus impressionné ?

On pourrait tomber dans la facilité et nommer Team World Elite (WE), qui ont largement convaincu et assuré leur qualification du haut de leurs 4 victoires pour 0 défaite. Ou encore Cloud9, qui ont démontré que leur macro était au niveau des plus grands, leur permettant d’assurer eux aussi leur 4-0 et leur qualification. Mais plutôt que de bêtement citer l’un des favoris de cette phase, nous préférons nous attarder sur l’un des petits poucets annoncés : Lyon Gaming. Les Lyon faisaient partie du groupe A avec Team WE et Gambit, et devaient faire preuve de simples figurants dans ce groupe. Mais dès leur entame de tournoi, les Lyon ont fait douter les WE (larges favoris de ce groupe). Leur jeu très agressif a forcé WE à se reposer sur des calls plus incisifs, notamment au niveau macro, pour l’emporter dans des parties tendues. Et surtout, Lyon ont largement surclassé Gambit. En s’assurant la seconde place de ce groupe, les mexicains de Lyon Gaming ont validé leur participation aux Knockouts. Ils affronteront Cloud9 lors de ce barrage, et ce BO sera autant un test pour l’équipe nord-américaine que pour Lyon Gaming : si les C9 devront confirmer leur rang de favoris, les Lyon devront élever leur cohésion d’équipe pour venir à bout d’adversaires bien plus expérimentés.

Quelle équipe a le plus déçu ?

On ne va pas chercher beaucoup plus loin et rester dans ce groupe A. Si Lyon a fait partie des bonnes surprises, nul doute que Gambit a fait partie des plus grosses déceptions. Le retour sur la scène mondiale de joueurs tels que Diamondprox, Edward ou encore PvPStejos avait fait sensation. Pouvait-on y voir un retour possible de la mère Russie au plus haut niveau ? Très vite, on a pu conclure que non. Si les World Elite étaient un trop gros morceau pour Gambit, Lyon devaient être largement à leur portée. On ne veut surtout pas enlever le mérite aux LYN, qui ont montré un très beau niveau pour s’imposer par deux fois sur Gambit. Mais Gambit a très largement déçu en montrant un niveau de jeu très en dessous de qui était attendu, et même trop en dessous de leur groupe. Au-delà des défaites, Gambit n’a à aucun moment montré qu’ils auraient pu le faire. Battus dans tous les domaines du jeu, Gambit rentre à la maison… fanny.

Le 5v5 typique de ces play-in ?

 
versus

En prenant en compte la présence et l’efficacité des champions, on en arrive à peu près à ce 2 fois 5 de départ. La plus grosse « surprise » dans tout ça étant le retour de Galio sur la top lane alors qu’on l’a davantage vu évoluer sur la ligne centrale pendant les saisons régulières.

Quel(s) champion(s) pourrai(en)t manquer à l’appel ?

On s’interroge pas mal sur l’absence de Gnar, très peu présent pour le moment (2 parties seulement) alors que les tanks à faible mobilité se sont emparés de la top lane. Dans ce qui se dessine comme la meta de ces débuts de tournoi, le Yordle propose tout ce qu’il faut pour venir perturber l’ordre établie de cette ligne.

Pour la ligne du bas et le rôle de support, on pourra également se poser la question pour Blitzcrank ou Thresh. Très utilisés pendant la saison régulière, ils sont très  une bonne réponse à Janna/Lulu pourtant présentes plus d’une partie sur 3 pour le moment.
On pourrait également penser à Trundle, en support ou en top lane. Les tanks florissant dans toutes les parties, le roi des trolls a les atouts nécessaires pour s’imposer.

S’il fallait ban un support ?

Rakan est de loin le support le plus contesté de ce début de championnats. Hyper mobile et porteur de l’Encensoir ardent, le champion poke autant qu’il peut engager pour son équipe. Il fait régulièrement partie des premières rotations de picks et se retrouve dans un match sur 4. Avec Janna, il est le champion au plus haut taux de victoire (si on exclut les champions joués une seule fois) avec 80% de succès, malgré une présence supérieure. Et pourtant, il n’est ban que 35% des fois (et en phase 1 à chaque fois).

S’il ne fallait regarder qu’un match ?

 vs

[Attention Spoiler]
Condi sort le premier Ezreal jungle de la compétition, et prouve au monde que le champion est également viable sur la scène pro. Oddie lui répond parfaitement avec Kha’zix. Des choix qui vont dynamiser l’early game et rendre cette partie autant nerveuse qu’agréable à suivre. Les choix d’Oddie sont d’ailleurs très intéressants, notamment sur l’évolution de son R une fois son niveau 6 atteint. Un choix peu commun mais qui lui permet d’évoluer dans la jungle et de surprendre Condi et les siens. À l’image des deux junglers, les deux équipes vont se lire, se contrer et se nullifier pendant de longues minutes pourtant palpitantes. Jusqu’aux 20 minutes et un « Yellow call » Baron. Le buff déverrouille la partie pour les WE, et va forcer LYN à plus de risques… que s’empressent de punir les WE. Une fois l’avantage pris, WE font preuve de rigueur et avancent doucement mais surement vers la victoire. Le score final semble sévère, pourtant la partie reste probablement l’une des plus intéressantes qu’on ait pu suivre jusqu’à présent.

S’il fallait ne retenir qu’un joueur ?

Le choix est délicat. La lecture de la jungle adverse de Condi, la sérénité de Seiya au mid, l’agressivité de Contractz, le leadership de Zero, la tenue de ligne de Rekkles… Malgré deux défaites au compteur, on avait fort envie de nommer Seiya (Lyon Gaming) pour les performances inattendues qu’il a pu afficher sur ses 4 premières parties. Mais les junglers sont tellement mis en avant pour le moment, que c’est finalement sur Condi (Team WE) que nous jetons notre dévolu. Le joueur était attendu, il répond présent et impressionne. Il se permet même de signer le 1er Ezreal jungle de la compétition (avec succès).

Qui voit-on passer ?

Nos choix n’ont pas changé. Cloud9 et Team WE ont déjà montré un gros niveau et devraient se qualifier sans problème pour la suite, même si le match des Team WE face à Young Generation s’annonce déjà explosif. Fnatic se sont laissés surprendre dans leur dernier match face à YG (justement), et même s’ils rencontrent un autre Seed 1 annoncé (HKA) on les voit assez bien passer : HKA n’ont ni rassuré, ni prouvé, et FNC devraient pouvoir largement s’en sortir dans un format BO5 qui leur convient sans doute mieux. Reste à savoir qui de Fenerbahçe et de Team oNe s’en sortira dans le BO5 sans doute le plus ouvert des 4. Nos votes vont pour FB, ONE semblant être l’équipe la plus faible des 8 restantes.

 

 

c27e554aae3b9803d9558f354e9b1c09Utilise le code — progressersurlol — pour bénéficier de 10% de réduction chez notre boutique partenaire !

Rends toi sur http://boutiqueleagueoflegends.com

Notre partenaire

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.