TIER LIST SOLOQ – Patch 7.15

5 (100%) 3 votes

c27e554aae3b9803d9558f354e9b1c09

Utilise le code — progressersurlol — pour bénéficier de 10% de réduction chez notre boutique partenaire !

Rends toi sur http://boutiqueleagueoflegends.com/

————————————————————————————————————————————-

Important :

Nos Tier Lists s’adressent aux ligues Bronze / Argent / Or et bas de Platine et s’articulent autour de trois axes :

  • Les champions Méta : les champions en forme du moment et qui illustrent la méta actuelle de la ligne. Ce ne sont pas forcément les champions que nous conseillons de jouer, mais plutôt ceux qu’il faut vous attendre à croiser et dont il faut vous méfier. Bien sûr, savoir et pouvoir les jouer est un plus.
  • Les champions conseillés : au-delà ou en complément des champions forts du moment, il s’agit pour chaque ligne d’une liste de champions que nous sélectionnons pour vous. Le plus souvent simples d’accès, si vous hésitez ou cherchez un nouveau champion à jouer cette liste est faite pour vous.
  • Les champions à bannir : pour chaque rôle, si vous deviez bannir un champion. Soit trop dangereux pour être laissé ouvert, soit simplement pour ne pas avoir à l’affronter, voici une liste possible de champions à retirer.

Même si nous considérons les informations telles que les champions joués en LCS et autres ligues pro, ou encore les plus forts taux de ban/victoire du moment, nous privilégions avant tout la réalité de la solo Q pour les ligues concernées et la prise en main ou la viabilité des champions conseillés.
Certains choix peuvent vous paraître étranges mais gardez à l’esprit que nous cherchons aussi à orienter des joueurs parfois non-habitués à un rôle et pour des ligues souvent plus permissives. Nous espérons que vous apprécierez notre travail et notre point de vue.

Enfin, il se peut que nous venions ajuster cette liste en fonction de l’évolution de la méta, d’une mise à jour intermédiaire de Riot, des retours des joueurs/lecteurs, ou même d’un détail qui nous aurait échappé.
Et si vous n’êtes pas familier avec le langage de League of Legends ou certains termes de jeu que nous pouvons utiliser, n’hésitez pas à consulter notre Lexique.

Bonne lecture !

Dernière mise à jour le 30.07.17

 

Top Lane

Champions Méta : Rang S+

Yasuo ne subit aucun changement sur ce patch et est toujours à considérer en soloQ dans lesquelles on lui laisse en général trop d’espace pour pouvoir s’exprimer. Et c’est pourquoi il est généralement sélectionné sinon banni. Il conserve ainsi sa place dans nos listes.

Darius est toujours à craindre en solo Q, car la Main de Noxus punit les erreurs de son adversaire lors d’échanges qui tournent généralement à son avantage dès qu’ils sont un peu trop longs. Capable de déployer d’énormes dégâts en ligne ou lors des combats s’il est laissé un peu trop libre, Darius reste une plaie en solo Q (au moins à bas ELO, et parfois même plus haut).

Urgot entre directement dans le top avec sà refonte. Bruiser à distance,  son nouveau kit de sorts lui permet de nettoyer facilement sa ligne, de tenir son duel et même de mettre à mal les champion de mêlée qu’il poke lourdement de son passif (Flammes purificatrices). Son ultime (Règne de la terreur) offre également un bon engagement pour son équipe au moment des combats.

Riven devrait se maintenir sur ce patch, la championne étant toujours capable de prouesses dans une méta qui lui permet de s’exprimer. Riven est un champion qui doit être maîtrisé pour pouvoir être efficace, mais placée dans les bonnes mains elle sera capable de dominer sa ligne et la partie.

 

Champions conseillés

Pantheon dispose de tout ce que l’on peut attendre d’un champion en Solo Q, et reste ainsi dans nos champions conseillés : simplicité de prise en main, très bons dégâts, un poke ciblé et un combo très facile à placer. Il va même profiter de la mise à jour de la létalité, et les changements sur la Lame Spectre de Youmu devrait largement lui convenir. Rien ne change côté gameplay: Pantheon met son adversaire sous pression à force de A (Vélite) jusqu’à l’exposer au passif de son E (Crève-cœur) alors que sa vie baisse. Apprenez à gérer votre mana et vous pourrez zoner votre adversaire. Son passif Protection de l’égide offre même un bon surplus de protection qui complexifie encore un peu plus une prise de duel avec lui, et si vous prenez l’avantage vous pourrez largement dominer votre ligne. Privilégiez une utilisation de votre R (Météore) vers la bot-lane, une fois débloqué et après un retour au magasin. On y trouve plus de joueurs à piéger pour une ligne plus longue que celle du milieu, et avec un possible dragon à récupérer après ça. Pantheon se joue en 12/18/0 pour augmenter la pression de son combo, et ce patch va renforcer son départ létalité: La Lame spectre de Youmuu est parfaite pour lui permettre de rentabiliser son ultime, l’Epée vespérale de Draktharr n’est pas exclue, et on conserve les classiques Couperet noir, Hexdrinker (Gueule de Malmortius) et Ange Gardien.

Renekton fait son retour sur la top lane, le crocodile jouant de sa puissance et de son agressivité en début de partie. Renek ne connaît pas vraiment de math up défavorable, sinon un adversaire disposant d’un meilleur scaling ou d’une compo capable de le kite. Résistant tout au long de la partie, vous apportez une front line de choix à votre équipe. apprenez à placer votre combo (rage chargée, E in, Z, A, E out) et adoptez un 21/0/12 afin de monter vos dégats. Equipez-vous d’un Tiamat, d’un Couperet noir, puis montez vos résistances.

 

Bans conseillés


Urgot
, à peine arrivé, déjà banni, mieux vaut l’enlever de votre liste d’adversaires si vous ne savez pas encore jouer contre lui.


Yasuo
reste suffisamment dangereux en solo Q. N’hésitez pas à l’enlever.


Darius
est un énorme lane bully en solo Q. Si vous le craignez ou si vous pensez ne pas avoir dans votre équipe un champion capable de le contenir, il est toujours possible de lui consacrer un ban.


Jungle

Champions Méta : Rang S+


Cho’gath Malgré un petit nerf (dégâts diminués sur son E, Piques Vorpales et ratio de % de PV diminué), le champion est toujours aussi fort. Dans le rôle du tank facile à comprendre et à maîtriser et capable d’avaler un carry des que ses stacks et son équipement le permettent.

Kayn fait son entrée dans notre Tier List et bénéficie d’un buff sur ce patch, son ultime, Intrusion Obscure voit ses ratios de dégâts d’attaque passer de 1,1 à 1,5 dégâts d’attaque supplémentaires. Avec un excellent clean en Jungle, Kayn possède aussi une capacité de gank déconcertante. Grâce à son E (Passe Muraille), il peut sortir de tous les coins pour surprendre les adversaires. Le champion change forme peut s’adapter à tous les types de partie et adapter son jeu en fonction des compositions.

Kha’Zix La létalité fait toujours des ravages et ce jungler assassin peut en tirer avantage. Idéal pour punir une cible squishy éloignée du groupe, il peut OS un ennemi si bien maîtrisé. Il bénéficie aussi d’un bon clean en jungle notamment grâce à son A (Goût de la peur). Une fois feed, il sera très dur à arrêter et punira toutes les erreurs de placement des carrys adverses.

Zac subit un nerf non négligeable de ses dégâts et de son premier tour de jungle, mais il conserve ses contrôles et sa mobilité. Il recule mais reste dans ce haut de tableau encore pour ce patch.

Champions conseillés

Maokai reste un champion fort en jungle et moins banni, ce qui peut vous conforter dans votre pick et vous permettre de prendre un tank en jungle (Cho’gath et Zac étant régulièrement bannis). Il possède un bon clean en jungle, notamment grâce à son E (Jet d’arbrisseau) que vous pouvez optimiser avec les buissons de la jungle, et de nombreux contrôles qui font de lui un bon initiateur. L’astuce à mettre en place pour permettre à votre Tréant torturé de clean sa jungle encore plus vite : placez un arbrisseau dans le buisson bot lane situé à côté de votre buff, allez faire l’autre buff pendant ce temps là. La bot lane va attaquer le buff a coté de votre arbrisseau sans le déclencher, et juste avant de le tuer, ils l’amènent à votre arbrisseau, qui l’achève et vous offre donc un double buff quasiment instantané, et ce, dès le début de la partie.

Warwick est un champion que nous continuons de conseiller, s’il passe entre les bans (actuellement assez cléments avec lui) : il est très simple à jouer, son kit de sorts lui permet de tenir facilement sa jungle et le passif de son Z (Traque sanguinaire) lui laisse mettre en place des ganks redoutables sur les cibles marquées, ou de simplement profiter des chemins marqués pour passer plus rapidement de camp en camp. La pression psychologique qu’il applique à ses adversaires par sa simple possible présence les feront même hésiter à poursuivre certains échanges. Bien combinés, vos sorts permettent de sauter vers vos victimes d’une pression maintenue sur A (Dents de la bête) afin de passer derrière elles. Et votre E (Hurlement bestial) chargé en amont enverra alors votre cible vers vos coéquipiers, tout en semant la zizanie parmi les siens. Quant à votre R (Contrainte infinie) il est dévastateur sur une cible isolée ou sur un carry mal positionné. Monté dans un 18/0/12 et autour d’un équipement basé sur ses résistances et le vol de vie, Le Tiamat est une première étape à valider avant votre objet de jungler. Et si certains joueurs poussaient le vice jusqu’à compléter l’hydre Titanesque avant même le Titan cendré, les changements apportés sur les Cendres de Bami et le Titan cendré devraient accélérer l’arrivée de l’objet dans l’inventaire du garou (et donc de le placer avant l’hydre). Côté résistances, les Visage spirituel et autres Plaque du mort restent un classique sur Warwick, et la nouvelle Cotte épineuse peut s’avérer intéressante face à certaines compositions. Attention tout de même aux parties un peu longues ou aux compositions capables de vous contrer.

Jarvan IV est actuellement une très bonne alternative aux joueurs recherchant un champion agressif, suffisamment résistant au besoin, et pouvant offrir une force d’engagement pour leur équipe. Et Jarvan a même l’avantage de laisser planer le doute sur son rôle lors de la sélection des champions: car si le champion s’utilise régulièrement sur la ligne du haut, c’est bien à ce poste de Jungler que nous vous le conseillons. Jarvan est assez simple à prendre en main, son seul combo étant de savoir faire suivre son A (Frappe du dragon) sur son E (Etendard démacien) suffisamment bien placé auparavant (indice: derrière le ou les champions que vous voulez projeter). Le Z (Egide doré) complète votre panoplie en vous offrant un bouclier et un ralentissement des champions ennemis proches. Il est ainsi difficile de se tromper dans l’utilisation des sorts de l’Exemple demacien. En début de partie, votre venue sur une ligne peut rapidement forcer un Saut éclair (flash), aussi essayez d’en abuser et de vous montrer présent. Plus tard, votre niveau 6 et votre R (Cataclysme) débloqués, vous aurez bien souvent de quoi assurer un kill (ou un autre flash, au minimum). A l’image de vos 3 autres sorts, Cataclysme ne peut pas vraiment se rater: c’est une compétence ciblée, et donc à moins de vous tromper de cible… vous devriez faire mouche. Jarvan IV rentre généralement dans la Faille du haut d’un 12/18/0 qui lui permet d’amplifier la puissance de ses premiers ganks. Pour son équipement, nous vous conseillons de partir sur l’enchantement Guerrier avant d’acquérir un Tiamat (à moins que vos lignes ne vous permettent pas de gank, auquel cas le Tiamat peut se récupérer en premier). Laissez l’Hydre de côté et privilégiez le Couperet noir avant de seulement finir l’Hydre titanesque si vous êtes suffisamment bien dans la partie. Sinon la Plaque du mort peut venir avant, et l’Hydre attendra encore un peu. En dernier objet l’Ange gardien est parfait si vous menez les débats, ou le Lithoplastron de gargouille si votre temps de survie dans la mêlée ne semble pas suffisante (ou face à quelques champions plus orientés AP).

Maokai

Bans conseillés


Zac reste redoutable. N’hésitez pas à lui consacrer un ban.


Cho’Gath est simple à jouer, il devient trop vite un tank trop énorme, et il pourra alors perturber la mêlée tout en menaçant vos carry de son « Gnum Gnum ».


Kayn peut faire peur car nouveau. Si vous ne savez pas comment le contrer ou bien si vous ne connaissez pas du tout le champion, vous pouvez le mettre de côté.

 

Mid Lane

Champions Méta : Rang S+

Zed serait-il de retour ?? Les changements sur la létalité devraient lui faire grandement du bien, et lui permettre de snowball plus que largement lorsqu’il prend l’avantage. Sans compter les ajustements sur les objets à létalité qui lui offrent tout ce dont il a besoin.

Orianna profite d’une bonne tenue de ligne, de très bons dégâts de zone, et d’un excellent suivi avec son équipe. Elle a l’avantage également de pouvoir tenir tête à Zed ou Talon, dont on annonce le retour. Elle garde une bonne synergie avec la majorité des junglers à la mode, et une seule bonne utilisation de son R (Ordre : Onde de choc) en fin de partie peut toujours décider de l’issue de celle-ci.z

Kassadin se maintient, et Riot continue de fermer les yeux sur les statistiques du Chasseur du néant. Sensible en début de partie, bien maîtrisé un Kassadin donnera facilement le sentiment de 1v9 même si son équipe est derrière au moment où il démarre sa domination: Kassadin finira par déployer une puissance écœurante quoiqu’il ait pu se passer avant, plus ou moins tôt dans la partie selon son départ.

Malzahar était déjà en forme, et si les Zed, Talon et autres Kassadin se confirment, alors Malzahar gagnera encore en intérêt. Son passif lui assure une phase de ligne assez tranquille, surtout face aux champions incapables de l’approcher sans s’exposer, et Malzahar finira ainsi par contrôler sa ligne jusqu’à débloquer son R, véritable tournant dans sa partie.

Champions conseillés

Malzahar est un champion efficace sur cette ligne centrale tout en étant assez simple à comprendre. Son début de partie est toujours un peu délicat à prendre en main, ainsi n’hésitez pas à lui consacrer quelques parties d’échauffement avant de vous lancer dessus en parties classées. Car il faut s’habituer à bien gérer son passif et le rythme de sa ligne, qui se contrôle de nouveau depuis ses Nuées et ses Visions maléfiques. Une fois le niveau 6 atteint, déployez votre puissance pour punir votre adversaire s’il est suffisamment affaibli, ou synchronisez-vous simplement avec votre jungler pour assurer le kill en combinaison avec votre R (Poigne du néant). Malzahar se joue en 18/12/0 pour accentuer les dégâts de sa vision, et cherche le plus souvent à s’équiper d’un Morellonomicon et de pénétration magique (Liandry, Bâton du vide…). De notre côté, on aura tendance à vous conseiller de directement débuter sur un Sceptre de Rilay: la tenue de ligne reste délicate un peu plus longtemps (sans la régénération du Morello), mais vos Nuées deviendront directement une horreur à éviter.

Ahri est toujours à  l’aise, s’adaptant à ses adversaires et au rythme des parties: duel de talent face aux autres assassins, poke et positionnement face aux champions plus reculés, et possibles décalages si sa ligne semble vouloir rester neutre. Elle assure un bon farm avec son A (Orbe d’illusion) tout en agressant son adversaire, qu’elle pourra burst en un combo si son E (Charme) trouve sa cible. Mage et Assassin par définition, son niveau 6 lui offre un excellent surplus de dégâts et de mobilité, lui permettant de se repositionner lors des combats tout en appliquant une forte pression aux ennemis à portée. Rarement bannie, prise en main assez directe, très bonnes tenue de ligne et capacité à décaler, et snowball toujours efficace : voilà ce qui fait d’Ahri une championne à conseiller pour cette voie. Elle se joue autour du Décret du lord fulminant dans un 12/18/0 classique, et s’équipe d’un Morellonomicon avant de s’orienter vers un Voile de la Banshee qu’elle fait généralement suivre d’un équipement qui accentue son burst et sa mobilité (Echo de Luden, Coiffe de Rabadon, Bâton du vide…).

Anivia est parmi ces champions que nous conseillons pour sa simplicité (relative), sa force de depush et de contrôle des sbires, ainsi que pour les dégâts massifs qu’elle peut infliger. Si Anivia est facile à comprendre, ne vous méprenez pas car elle demande un minimum de temps de jeu pour être jouée efficacement: auto-attaque assez spéciale, rythme de ses agressions, positionnement de son mur de glace… Ses mécaniques viennent assez vite mais il faut prendre le temps d’acquérir les habitudes de jeu nécessaires sur le champion. Cela étant dit, Anivia vise le farm avant tout et le contrôle de sa ligne. Contentez-vous de connecter votre Gelure à votre A (Lance de glace), ou plus tard à votre R (Tempête glaciale), et les dégâts infligés à votre adversaires vous permettront de le tenir à distance. Répétez l’opération, sans vous exposer inutilement (contentez vous de le punir dans un premier temps), et petit à petit vous il aura à choisir entre quitter votre ligne, ou rester et risquer la mort alors que vous tenez tranquillement vos sbires. Essayez de conserver et de jouer autour de votre passif (Renaissance), il rend hésitants beaucoup de vos adversaires qui pourraient y perdre plus que vous lors d’un échange inconsidéré. Et votre objectif premier est d’être prêt pour les combats d’équipes, afin de contrôler et diviser vos ennemis à distance tout en infligeant d’énormes dégâts. Montée dans un 12/18/0, le Bâton de l’Archange et le Bâton séculaire sont au cœur de votre équipement (d’où l’importance de votre farming). Par la suite, le Bâton du vide et la Coiffe de Rabadon trouveront facilement une place dans votre inventaire. Vous représenterez alors autant une menace pour l’équipe adverse qu’une énorme force de défense de tourelles pour votre équipe.

Bans conseillés


Kassadin est probablement le champion le plus difficile à affronter, surtout quand les parties s’éternisent, ou lorsqu’il parvient à récupérer quelques kills assez rapidement. Et c’est bien pour ça que nous vous conseillons de l’enlever.


Zed
devrait se croiser régulièrement sur ce patch, qui augmente potentiellement assez largement son impact. N’hésitez pas à le retirer.


Malzahar
était déjà un choix possible, et le retour de certains matchup sur la ligne centrale va renforcer encore un peu sa popularité. Si vous vouliez justement en profiter, ou si vous n’avez rien de mieux à enlever, il est suffisamment frustrant pour être retiré.

AD Carry

Champions Méta : Rang S+

Jhin revient en force, et ce grâce à la létalité. Combinez l’Épée vespérale de Draktharr (malgré son nerf) avec canon ultra rapide, et vous transformerez en monstre. Sans surprise, Jhin retrouve ses marques de début de saison pour revenir dominer la ligne du bas de sa portée et de ses dégâts.

Caitlyn avait reçu un nerf conséquent  sur le  patch 7.14. Mais Caitlyn conserve ses points forts et une bonne Cait restera efficace étant l’ADC avec la plus grande portée. De plus, elle apporte énormément de pression en phase de lane. Couplée à un bon support, elle devient vite insupportable à affronter. Ne l’enterrons pas trop vite.

Draven est apable de déployer d’énormes dégâts dès les premiers niveaux de jeu, surtout s’il parvient à récupérer un kill ou deux assez rapidement. Pourtant sans mobilité et prévisible dans ses déplacements, Draven continue de surprendre en solo Q, et de ravir son public.

Champions conseillés

Ashe est simple à prendre en main. Si vous n’êtes pas habitué à la championne ou au rôle d’ADC, son Z (Salve) est un excellent outil qui complète la portée déjà avantageuse de la championne. En le maximisant, vous vous assurerez farm et poke dans un style relativement simple à jouer. Une fois plus accoutumé à elle, priorisez plutôt le A (Concentration du ranger) et vous gagnerez énormément en puissance lors des prises d’agression. Et une fois votre niveau 6 atteint, Ashe a l’avantage de pouvoir engager (ou désengager) pour son équipe. Ce qui n’est pas souvent le cas chez les ADCs. Gardez cependant à l’esprit que vous n’avez aucune mobilité directe (en dehors du ralentissement que vous pouvez appliquer) et que vous serez donc sensible aux assauts adverses si votre positionnement n’est pas assez bon. D’un autre côté, l’Archère de givre est suffisamment simple à jouer pour vous laisser vous concentrer sur votre position. Ashe se joue donc en 18/12/0, à moins que l’optique 18/0/12 n’ait votre préférence. Pour son équipement, plusieurs solutions s’offrent à vous. Si vous abusez de la Salve, la Faux spectrale vous assurera la mana nécessaire. Sinon la Lame du roi déchu a fini de convaincre les joueurs de la championne, et elle se voit très souvent acquise en premier objet. Après quoi les traditionnels Ouragan de Runaan et Lame d’infini restent efficaces, peu importe votre premier choix.

Twitch se réjouit également du nerf de Caitlyn du patch précédent, qui lui procure sans doute la place dont il avait besoin. Caitlyn baissant d’intensité, le Rat peut désormais espérer passer une meilleur phase de laning, même face au Shérif de Piltover. Et sa puissance en fin de partie reste effrayante. Équipé d’une Lame du roi déchu, il pourra descendre les tanks en late game même ceux équipés d’une Warmog.

Miss Fortune reste encore cette semaine, les changements sur la létalité lui permettant à nouveau d’en abuser. La phase de laning de la championne redevient mortelle pour ses adversaires, si la miss parvient à appliquer correctement son poke. Mais surtout, Miss Fortune n’est plus bloquée dans un équipement lent à récupérer (sur base de 3 glaives BF) alors que la championne voudrait accélérer dès le début de partie. Létalité augmentée, Youmu et Draktharr améliorés? C’est suffisant pour qu’elle retrouve ses amours passés et se relance dans un départ létalité avant de compléter soit le Couperet noir, soit une Lame d’infini ou un Canon ultra-rapide, selon vos préférences ou les compositions adverses. Pour le reste, Miss Fortune reste le même ADC, simple d’accès et potentiel destructeur de combats d’équipe. Le tout sera d’apprendre à bien gérer votre mana, et à enchaînez correctement vos compétences et votre passif pour en profiter. Conservez un classique 18/12/0, ou préferrez la maîtrise Soif de sang du guerrier. A vous de choisir.

Bans conseillés


Draven
est un champion vite agaçant lorsqu’il domine sa ligne pour l’équipe adverse, les parties dérapant rapidement en sa faveur dès qu’il parvient à prendre l’avantage.


Caitlyn
n’est sans doute plus une nécessité, son nerf n’étant pas négligeable en fin de partie. Néanmoins une bonne Caitlyn continuera de faire le boulot, ce qui est argument suffisant pour ceux qui n’aiment pas l’affronter.

Support

Champions Méta : Rang S+

Thresh dispose d’un kit de sorts assez complet, et lorsqu’il est bien joué il peut aussi bien proposer des ouvertures à ses coéquipiers que des options de retraite : une Peine capitale qui touche, un Fauchage qui repousse, une Lanterne qui ramène du renfort ou rappelle son ADC, ou encore sa Boîte qui perturbe tout un combat et condamne un ennemi. Très complet, et définitivement en forme.

Blitzcrank est un support qui peut connaitre une phase de laning ingrate mais il n’en demeure pas moins redoutable et redouté, surtout dans les ligues plus basses où chacun de ses grappins trouvera généralement une cible : le Golem peut alors condamner ses victimes s’il touche ses Grappins propulsés. Blitz demeure ce support capable du meilleur comme du pire sur sa ligne, mais qui sera dans tous les cas game breaker en fin de partie sur le moindre grappin réussi.

Lulu se maintient, forte de ses boucliers et de ses contrôles. Dotée d’un assez bon poke et d’un excellent boost d’allié(s), elle a surtout l’avantage de pouvoir refuser les agressions adverses et de compenser (ou renforcer) le tanking de toute une composition. Lulu est à la mode, Lulu est efficace, et au besoin Lulu ouvre des combos extrêmement puissants en solo Q.

Champions conseillés

Janna revient dans nos listes, la puissance de l’Encensoir ardent dans son inventaire justifiant presque la présence de la championne à elle seule. Janna rassure son allié de ses boucliers, et perturbe l’adversaire des ses ralentissements et tornades. Si Janna a besoin d’un minimum de temps de jeu pour vouloir être parfaitement efficace, elle a surtout l’avantage de pouvoir se jouer très simplement en ne faisant rien d’autre que de placer ses boucliers sur on ADC, et de ralentir ou repousser les assauts adverses. Vous ne serez dans ce cas pas du tout playmaker, mais si votre ADC est suffisamment doué pour placer des auto-attaques, alors ça peut parfois suffire. Adoptez une position reculée, très sécurisée, et faites en sorte de maintenir vos alliés en vie et de gérer l’espace autour de vous (et de votre ADC donc). Avec l’habitude, vous commencerez à prendre plus d’initiatives et à adopter un comportement (un peu) plus agressif. Méfiez-vous tout de même des assauts adverses qui pourraient vous viser si vous vous exposez inutilement. Janna se joue en 0/18/12 et s’équipe de l’Encensoir ardent. Privilégiez la gamme de la Pièce antique aux autres objets de support, puis complétez votre inventaire du désormais classique Rédemption.

Taric est peut-être un champion à ressortir du placard depuis le 7.14, qui rend un peu plus logique son rôle et son évolution. Le A (Bénédiction stellaire) est sans doute désormais le premier sort à monter: si le soin ne progresse plus autant, vous pourrez accumuler des charges pour soigner vos alliés à la chaîne. C’est d’autant plus intéressant que votre passif (Plastronneur) vous offre à la fois une charge et une réduction du délai de récupération de ce sort. Taric avait parfois un peu de mal en ligne et devait croiser les doigts pour atteindre son niveau 6 sans trop de heurts, voire les milieux ou fins de partie où son R (Lumière cosmique) prend tout son sens. C’est desormais possible plus facilement, ce qui nous permet de le conseiller. Jouez le en 0/18/12 pour augmenter vos soins et boucliers, et équipez-vous des classiques du tank support: Visage de la montange, Rédemption, Zeke, Voeu du chevalier… Ce n’est pas le choix qui manque.

Soraka peut toujours transformer votre ADC en « lane bully », sans avoir besoin d’une incroyable maîtrise dessus. En conservant une position relativement reculée, vous pourrez assurer votre coéquipier de vos soins tout en perturbant le positionnement adverse de vos A (Appel de l’étoile) et E (Équinoxe). Soraka peut alors rendre gagnant n’importe quel échange ou presque : votre ADC pourra tenir sa ligne pendant que vous compenserez ses erreurs. Soraka est aussi frustrante pour ses adversaires tant son soin agace et épuise, qu’elle n’est appréciable pour ses alliés. Attention cependant au manque d’engagement et plus généralement de contrôles, car si Soraka est très forte en ligne, sachez qu’elle n’apporte rien (ou trop peu) lorsqu’il s’agit d’engager un combat d’équipe. Assurez-vous de la présence d’un minimum de contrôles sur vos autres lignes avant de valider votre choix.  Prenez également gare aux supports adverses capable d’engager plus fort que votre soin ne peut compenser, surtout si vous devenez leur cible. Soraka se joue en 0/18/12 et s’équipe du parfait kit utilitaire du support : vision (pour ça, choisissez l’objet qui vous correspond le mieux), Rédemption, Encensoir ardent, Médaillon de l’Iron Solari…

Karma est un support relativement simple à jouer et qui peut dominer très largement la duo-lane de son poke et de son kit de sorts. Les dégâts du support sont redoutables en début de partie, et son A (Flamme intérieure) sous le bonus du R (Mantra) permettent autant de zoner que d’entamer sévèrement la santé de vos adversaires. Patientez pour trouver le bon angle, et tentez de positionner votre Flamme persistante de façon à gêner l’ADC adverse en augmentant vos chances de le piéger dans la seconde explosion. Ses autres sorts permettent autant à Karma de rassurer son ADC que de gêner ou punir les tentatives adverses. Analysez la situation et utilisez vos outils à bon escient : poke, bouclier, vitesse de déplacement, immobilisation… Karma se prend assez vite en main, et elle se joue en 12/18/0 si vous voulez accentuer la pression de votre poke, ou en 0/18/12 si vous préférez l’optique plus sage de protection. Pour votre équipement, l’orientation Support-AP est le choix le plus classique : Œil des veilleurs, Rédemption, Encensoir ardent… à compléter d’un peu d’AP ou d’utilitaire au besoin. Mais il est également possible d’assumer un peu plus d’AP si votre composition vous demande de combler un manque, ou si vous récupérez rapidement quelques kills : Prise de la reine de givre, Morellonomicon… mais sans oublier l’obligatoire Pierre de vision et probablement une Rédemption (l’objet étant vraiment trop fort pour s’en passer).

Bans conseillés

/
Selon votre ligue et vos craintes, privilégiez Blitzcrank (bas elo en général) ou Thresh (généralement moins présent à bas elo) lors de vos bans. Les 2 peuvent même être bannis depuis le passage à 10 bans, surtout si vous n’avez rien de plus urgent à enlever.


Lulu
est assez pénible à affronter. Elle peut compenser un manque de tank dans son équipe et elle ouvre trop de combo/duo pouvant permettre à son équipe de gagner la partie à elle seule ou presque. C’est toujours un support à considérer lors de cette phase de bans.

 

c27e554aae3b9803d9558f354e9b1c09Utilise le code — progressersurlol — pour bénéficier de 10% de réduction chez notre boutique partenaire !

Rends toi sur http://boutiqueleagueoflegends.com/

Notre partenaire

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Vous aimerez aussi...

10 réponses

  1. Anarky dit :

    J’arrive un peu après la guerre mais je voulais dire quelque chose sur Karma, ça fait plusieurs fois que je la voit être conseillée mais faut quand même signaler deux choses:

    – Elle a l’un des pires winrate support actuellement (environ 45%) et même quand elle était top pick chez les pro, elle n’a jamais eu ne serait-ce que 50% de winrate en soloQ.

    – C’est le champion dont le winrate augmente le plus en fonction du nombre de games jouées parmi les supports (juste après il y a Rakan).

    Ça signifie que Karma est tout sauf « simple à jouer » même si je comprends ce que vous avez voulu dire par là (ses sorts sont facile à comprendre, et elle domine facilement la lane si elle touche les Q). Karma repose beaucoup sur ses mantras et en teamfight savoir les utiliser au bons moment (et choisir les bons) c’est clairement pas facile, certes on parle d’appuyer sur R mais les stats montrent que visiblement, c’est pas si facile. Car avoir 45% de winrate global pour un support qui profite autant d’item puissants tel que l’ardent, c’est assez évocateur quand même.

    Donc conseiller Karma pourquoi pas, mais faudrait sûrement préciser qu’elle n’a pas la réussite immédiate des autres supports listés dans cette catégorie, c’est plus un pick pour les gens qui savent déjà support et ont une certaine vision de jeu.

    • xWormer dit :

      C’est une bonne remarque en effet. Pour expliquer un peu ce choix, on peut également ajouter qu’avant de monter un minimum en ELO la phase de laning définit énormément l’issue d’une partie. Et donc avoir une ligne dominante, voir même capable d’écraser son ou ses adversaires, c’est un énorme plus en solo Q. Karma est parfaite pour dominer, avec des sorts faciles à comprendre et un poke redoutable qui punit l’adversaire jusqu’à l’exposer à son ADC. D’un autre côté, son bouclier tire profit de l’Encensoir Ardent, objet plus qu’à la mode vue les stats qu’il affiche actuellement.
      Un support facile à comprendre pour sa phase de ligne, capable de dominer et de profiter de l’encensoir, c’est déjà suffisant ou presque pour la conseiller.

      Après tu as parfaitement raison, et une bonne Karma se jauge avant tout à la bonne utilisation de ses Mantra et de sa Volonté concentrée, les 2 sorts finalement les moins instantanés à bien maîtriser. Il n’empêche que l’ensemble est facile à comprendre, et que comme tu le dis le temps de jeu sur le champion permet de s’améliorer lors des combats d’équipe ou escarmouches… point qui n’est pas aussi critique à plus bas ELO, dans un premier temps.

      Je verrai à mettre son descriptif à jour au prochain patch, si elle reste dans nos listes 😉

  2. Shruikan dit :

    Bonjour !
    Je voudrais savoir pk vous ne mettez pass tryndamere ds les champions conseillés ainsi que gnar pour les s+ ?

    • xWormer dit :

      Salut Anarky,
      Pour Gnar, on a expliqué notre choix dans un commentaire précédent. On aurait pu hésiter entre Riven et Gnar pour le 4e choix, on a privilégié Riven pour une présence un peu plus forte que le Yordle en solo Q.
      Pour Trynda, la Cotte Epineuse lui fait beaucoup de tort et c’est en partie pour cela qu’il n’est pas S+. Un peu comme on a hésité pour Gnar en S+, on aurait pu le rentrer dans les champions conseillés. A voir s’il reviendra dans nos listes au prochain patch 🙂

  3. Tony dit :

    Il vaut mieux jouer les champ méta s+ ou les recommandés ?
    Par exemple je suis un joueur mid de orianna / anivia
    Je priviligie lequel de ces deux champions pour ma soloQ dans ce patch ?
    Merci

    • waiki dit :

      Salut Tony !
      Les champions listés S+ sont les champions performants du moment ou ceux étant assez présents sur leur ligne (et en général un mix des 2). Bref, les champions qu’il faut s’attendre à croiser.
      Ceux conseillés sont plus les champions pour ceux qui hésitent ou cherchent un pick, soit pour s’en sortir face à la meta actuelle de la ligne, soit pour leur prise en main, soit pour ce qu’ils apportent.
      Pour ton cas, maîtriser à la fois Oriana et Anivia te laisse le choix. Tu peux choisir en fonction de ton envie ou de ton adversaires de ligne 🙂

  4. Angela du Seithr dit :

    Sans besoin de partir sur une optique plus AP, Karma Support peut profiter du Graal et de sa légère refonte qui, grâce au set classique du Support peel (c’est à dire Ardent Censer et Redemption) va obtenir une assez bonne source d’AP. Surtout pour un Support tel que Karma qui appliquera forcément des dégâts en teamfight ou en phase de lane.
    Sinon, pour la Top lane, il y a des picks bien plus marquants, à mon goût, Jayce n’est pas du tout détrôné et ça grâce à la Léthalité toujours présente. Gnar qui armé de son Frozen Mallet devient une plaie, autant pour des champions mobiles que pour des champions souffrant déjà du kite, il est rapide et peut assumer le rôle de tank comme le rôle de bruiser, cela dépendant de sa forme actuelle. La seule complexité du personnage étant de savoir contrôlez ses deux formes. Il est très difficile à gank, il peut retourner le 2vs1 et peut s’enfuir assez vite. Au contraire Darius est un choix qui se retrouve assez simple à contrer quand on le connait un peu, quand à Yasuo, c’est toujours un personnage qui demande de la maîtrise et n’ayant reçu aucun up, il est assez osé de le placer dans le tiers « Méta », au plus il s’agit d’un Top tiers. Pour la midlane, si Zed et Talon font leur comeback, la réponse est également à Corki et Vladimir qui restent pas mal puissant face à ce genre de matchups. Une bonne tenue de lane pour Vladimir, capable de répondre à l’ultime des deux assassins que ce soit en l’encaissant à l’aide son propre R ou en l’esquivant à l’aide de son Z. Quand à Corki, il est capable de contrer les mouvements d’un assassin en appuyant son équipe d’un soutien offensif et son Paquet permet d’aller chercher un voir deux kills sur une Bot Lane ou de contrer une action. Ce sont tout deux des picks assez facile à prendre en main et dont je ne vois pas la place, au profit de champions comme Ahri, qui reste mobile mais sensible à la maîtrise de ses skillshots et donc moins facile à gérer. Ou encore même Anivia, qui est capable de tenir un 1vs1 par sa pression mais qui est très facile à éliminer lors d’un gank, surtout avec des junglers comme Zac et Kha’Zix qui n’auront pas grand chose à faire de son wall.

  5. Cohen dit :

    Le buff de kayne ne le rend t-il pas beaucoup plus viable en jungle ? En démon comme en assassin, il est puisant et peut renverser une partie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.