TIER LIST SOLOQ – Patch 7.20

c27e554aae3b9803d9558f354e9b1c09

Utilise le code — progressersurlol — pour bénéficier de 10% de réduction chez notre boutique partenaire !

Rends toi sur http://boutiqueleagueoflegends.com/

————————————————————————————————————————————-

Important :

Nos tierlists s’adressent aux ligues Bronze / Argent / Or et bas de Platine et s’articulent autour de trois axes :

  • Les champions Méta : les champions en forme du moment et qui illustrent la méta actuelle de la ligne. Ce ne sont pas forcément les champions que nous conseillons de jouer, mais plutôt ceux qu’il faut vous attendre à croiser et dont il faut vous méfier. Bien sûr, savoir et pouvoir les jouer est un plus.
  • Les champions conseillés : au-delà ou en complément des champions forts du moment, il s’agit pour chaque ligne d’une liste de champions que nous sélectionnons pour vous. Le plus souvent simples d’accès, si vous hésitez ou cherchez un nouveau champion à jouer cette liste est faite pour vous.
  • Les champions à bannir : pour chaque rôle, si vous deviez bannir un champion. Soit trop dangereux pour être laissé ouvert, soit simplement pour ne pas avoir à l’affronter, voici une liste possible de champions à retirer.

Même si nous considérons les informations telles que les champions joués en LCS et autres ligues pro, ou encore les plus forts taux de ban/victoire du moment, nous privilégions avant tout la réalité de la solo Q pour les ligues concernées et la prise en main ou la viabilité des champions conseillés.
Certains choix peuvent vous paraître étranges mais gardez à l’esprit que nous cherchons aussi à orienter des joueurs parfois non-habitués à un rôle et pour des ligues souvent plus permissives. Nous espérons que vous apprécierez notre travail et notre point de vue.

Enfin, il se peut que nous venions ajuster cette liste en fonction de l’évolution de la méta, d’une mise à jour intermédiaire de Riot, des retours des joueurs/lecteurs, ou même d’un détail qui nous aurait échappé.
Et si vous n’êtes pas familier avec le langage de League of Legends ou certains termes de jeu que nous pouvons utiliser, n’hésitez pas à consulter notre Lexique.

Dernière mise à jour le 13.10.17

Bonne lecture !

Top Lane

Champions Méta : Rang S+

Cho’Gath est inchangé et va donc rester cet énorme tank, toujours relativement simple à jouer. Cho a l’énorme avantage de pouvoir grandir tranquillement sur sa ligne jusqu’à devenir difficile voire impossible à tomber, et jusqu’à pouvoir avaler d’un simple R (Festin) la moindre cible fragile ou affaiblie.

Yasuo est toujours à considérer en soloQ dans lesquelles on lui laisse en général trop d’espace pour pouvoir s’exprimer. Et c’est pourquoi il est généralement sélectionné sinon banni. Il conserve ainsi sa place dans nos listes.

Fiora est très clairement revenue depuis son buff. Capable de rester de nouveau au contact de sa cible, Fiora excelle dans la prise de duels lors desquels elle ne laisse aucune chance à ses cibles lorsqu’elle est correctement jouée. Et une fois devant (ou suffisamment bien), Fiora est toujours capable de split push à l’excès.

Darius est un énorme lane bully qui prendra forcément l’avantage sur sa ligne dès que les échanges s’éternisent. Capable de déployer d’énormes dégâts en ligne ou lors des combats s’il est laissé un peu trop libre, Darius reste une plaie en solo Q (au moins à bas ELO, et parfois même plus haut).

Champions conseillés

Pantheon c’est un peu le classique indémodable de nos listes. Il dispose de tout ce que l’on peut attendre d’un champion en Solo Q : simplicité de prise en main, très bons dégâts, poke et étourdissement ciblés pour un combo très facile à placer, et une puissance de décalage qu’on ne présente plus. Mettez votre adversaire sous pression constante de vos A (Vélite) jusqu’à l’exposer au passif de votre E (Crève-cœur) alors que sa vie baisse. Apprenez à gérer votre mana et vous pourrez le zoner très facilement. Son passif Protection de l’égide offre même un bon surplus de protection qui complexifie encore un peu plus une prise de duel avec lui. Privilégiez une utilisation de votre R (Météore) vers la bot-lane, une fois débloqué et après un retour au magasin. On y trouve plus de joueurs à piéger pour une ligne plus longue que celle du milieu, et avec un possible dragon à récupérer après ça. Pantheon se joue en 12/18/0 pour augmenter la pression de son combo, et s’équipe principalement de létalité et de destruction d’armure : L’Épée vespérale de Draktharr offre un énorme pic de puissance, sinon la Lame spectre de Youmuu reste un classique qui permet de rentabiliser votre ultime. Pour le reste on conserve les classiques Hexdrinker (Gueule de Malmortius), Couperet noir et Ange Gardien. Gardez en tête que vous devez dominer si vous voulez vous rendre utile avec Pantheon.

Tryndamere réapparaît dans nos listes, la meta de cette ligne du haut risquant fort de ne pas bouger pour ce patch. Les 3 combattants présentés S+ mis à part, Tryndamere peut largement profiter d’une meta finalement assez passive où l’on se contente de farm pour grossir (Cho’Gath, Galio, Maokai…). C’est autant de temps laissé au Roi barbare pour monter son équipement et mettre en place son split push. Une fois votre premier objet complété et votre niveau 6 assuré, Trynda devient vite difficile à tenir tout en restant assez simple mécaniquement. S’il peut autant jouer son duel agressivement que défensivement grâce à l’ensemble de ses sorts, la plus grande force du Roi barbare est de pouvoir s’attaquer aux bâtiments adverses. Validez la première tour de votre ligne, puis assurez la vision nécessaire à vos décisions: reculez si vous manquez d’information, poussez vers la T2/T3 si rien ne vous dit le contraire, et tenez vous prêt à rejoindre votre équipe dans le dos de l’équipe adverse. Changez de ligne au besoin, toujours dans l’optique de l’avancer le plus loin possible. Optez pour un 18/0/12 pour vos maîtrises, et pour le Poignard de Statikk ou le Danseur fantôme en premier objet (si vous avez besoin de push, ou d’augmenter votre puissance de duel). Faites suivre d’une Lame d’infini et de l’équipement classique de Trynda. Vous devez être difficile à tenir en 1 contre 1 si vous voulez rendre votre split push problématique pour l’équipe adverse.

Gnar est un champion très pénible à affronter, lorsqu’il est suffisamment bien joué et opposé à un joueur mal à l’aise face à sa portée et à son poke. Le Yordle est assez sensible en début de partie, votre but sera donc de patienter afin de monter suffisamment vos A (Jet de boomerang/Jet de rocher) et Z (Agitation/Beigne) tout en assurant votre farming afin de récupérer vos premiers objets. Une fois en place, Gnar est très délicat à tenir en face à face pour un champion trop peu mobile, que le Yordle peut kite ou poursuivre à volonté. Il sera alors temps de mettre en place un split push difficile à tenir, et de vous tenir prêt à rejoindre la mêlée pour apporter contrôles et force d’engagement à votre équipe. Si Gnar se comprend assez vite, il faut tout de même lui allouer un minimum de temps et de parties avant de se lancer dessus en parties classées: fragilité en début de partie, timings d’agression, rôles à tenir en split ou lors des combats, combo d’engagement, gestion de sa rage… c’est autant de notions qu’il faut comprendre et savoir appliquer. Pour Gnar, nous conseillerons un 12/0/18 pour les joueurs encore peu habitués à lui (afin de renforcer votre tenue de ligne), après quoi vous pourrez opter pour un 18/12/0 (afin de renforcer votre duel). Côté équipement, le désormais classique Couperet noir + Maillet gelé reste une valeur sûre, le Maillet pouvant se récupérer en premier selon votre adversaire de ligne. Après quoi, il s’agira de monter vos résistances.

Bans conseillés


Yasuo
reste suffisamment dangereux en solo Q. N’hésitez pas à l’enlever.


Fiora est de nouveau dans les têtes de tout le monde, ce buff reçu la rendant de nouveau visible et performante. Au moins le temps que cette popularité retrouvée ne retombe un peu, n’hésitez pas à la retirer de la sélection de champions.


Cho’Gath
est resté énormément puissant malgré ses ajustements, et notamment sur la voie du haut où il représente un tank à haut scaling et relativement simple à jouer.

Jungle

Champions Méta : Rang S+

Sejuani conserve sa domination alors que Riot la laisse tranquille pour le moment. Sejuani apporte l’ensemble de ses contrôles et un sérieuse tankiness pour diriger les combats d’équipe. Elle reste parmi les meilleurs junglers de ce patch, si pas la meilleure.

Kayn est toujours aussi populaire qu’efficace. Le choix de sa forme finale lui permet de s’adapter aux parties, et Kayn peut ainsi contrer autant les tanks que les compositions plus fragiles.

Rammus monte d’un cran, sa présence et son efficacité actuelles justifiant sa place dans ce top des junglers. Trop souvent sous-estimé, Rammus prouve depuis quelques patchs qu’il fait partie des junglers à considérer dans vos parties.

Champions conseillés

Warwick est un champion que nous continuons de conseiller. Il est très simple à jouer et son kit de sorts lui permet de tenir facilement sa jungle ou de gank efficacement, notamment grâce au passif de son Z (Traque sanguinaire) qui l’aide à nettoyer ses camps, de passer plus rapidement de l’un à l’autre, ou de venir visiter une ligne. La pression psychologique qu’il applique à ses adversaires par sa possible présence les feront même hésiter à poursuivre certains échanges en pur 1 contre 1, sur leurs lignes. Bien combinés, vos sorts permettent de sauter vers vos victimes d’une pression maintenue sur A (Dents de la bête) afin de passer derrière elles. Et votre E (Hurlement bestial) chargé en amont enverra alors votre cible vers vos coéquipiers, tout en semant la zizanie parmi les siens. Quant à votre R (Contrainte infinie) il est dévastateur sur une cible isolée ou sur un carry mal positionné. Monté dans un 18/0/12 et autour d’un équipement basé sur ses résistances et le vol de vie, Le Tiamat est une première étape à valider avant votre objet de jungler. Assurez ensuite votre Titan cendré avant de compléter l’Hydre titanesque, qu’il est même possible de laisser de côté le temps de monter vos résistances si la partie le demande: Visage spirituel, Plaque du mort… Attention tout de même aux parties un peu longues ou aux compositions capables de vous contrer.

Jarvan IV revient lui aussi dans nos listes. Très puissant et difficile à contester en début de partie, Jarvan apporte ses contrôles et ses dégâts pour venir forcer un flash adverse dès ses premiers ganks. Mais surtout, Jarvan est capable d’adapter son rôle et son équipement à ses parties. Généralement monté en 12/18/0 (pour renforcer ses ganks), Jarvan s’équipe le plus souvent d’un Enchantement: guerrier, d’un Couperet noir et de résistances. Si cet équipement classique permet de tenir correctement votre rôle dans la majorité de vos parties, Jarvan peut largement s’adapter et s’orienter davantage vers un rôle de tank: Tiamat, Titan cendré, Hydre titanesque et résistances. Vous endosserez alors plus franchement un rôle d’initiateur, notamment si le reste de votre équipe n’est pas très tanky. Et enfin, Jarvan peut même s’équiper d’une Drakkthar si votre début de partie est suffisamment explosif. Non, ce n’est pas forcément troll, tant que vous réservez ce genre de choix pour les cas où vous récupérez kills sur kills très rapidement (ou si vous sentez que la phase de ligne vous permettra de le rentabiliser). Pensez tout de même à ne pas délaissez complètement vos PV et résistances (Couperet noir, Plaque du mort, Warmog…).

Shyvana traverse la jungle pour grossir et faire progresser ses dégâts et ses résistances. Priorisez votre Z (Combustion), et nettoyez encore et encore. Ne forcez pas vos ganks (vous manquez de contrôle). Concentrez-vous sur le nettoyage de la jungle, la votre comme celle laissée par votre adversaire, et jouez l’opportuniste si une occasion de gank ou de kill facile s’offre à vous. Shyvana peut aussi assurer les dragons rapidement, qui profiteront à toute votre équipe et feront grimper vos résistances grâce à votre passif. Les différents effets combinés des sorts de la Demi-dragonne permettent d’infliger de très bons dégâts sur le temps, et d’adopter un mix dégâts/résistances qui permet autant d’être menaçante que de tenir bon dans la mêlee. Jouée dans un classique 18/0/12, le Rasoir sanglant et l’Hydre titanesque suffisent à monter vos dégâts à moins que vous ne préfériez le Maillet gelé afin de rester accroché à vos cibles. Complétez d’une Plaque du mort, d’un Visage spirituel ou d’autres objets de tanking.

Bans conseillés


Sejuani est un ban qui peut largement s’envisager, la Fureur du nord étant autant complète que présente à l’heure actuelle.


Ezreal se croise surtout quand on monte en ELO, et le ban peut se justifier si vous êtes mal à l’aise face à lui et à ses invasions en début de parties.

Mid Lane

Champions Méta : Rang S+

Zed reste un grand danger en solo Q, le champion étant capable d’outplay n’importe qui ou presque lorsqu’il est bien joué. Une fois trop nourri, il devient vite difficile de le contenir.

Orianna profite d’une bonne tenue de ligne, de très bons dégâts de zone, et d’un excellent suivi avec son équipe. Et dans tous les cas, une simple bonne utilisation de son R (Ordre : Onde de choc) en fin de partie peut toujours décider de l’issue de celle-ci.

Malzahar est un choix qui peut s’avérer autant sécuritaire qu’efficace. Tenue de ligne assez simple, capable de déployer d’énormes dégâts, et surtout un R qui peut punir le moindre mauvais positionnement.

Azir n’est pas le champion le plus simple d’accès et demande de (très) bonnes mécaniques pour être tout à fait efficace. Mais placé dans les bonnes mains, l’Emperueur de Shurima est un hyper carry-AP que l’on choisit pour détruire les combats d’équipe, et qui profite du rythme des solo Q pour grossir tranquillement sur sa ligne.

Champions conseillés

Ahri est toujours à  l’aise, s’adaptant à ses adversaires et au rythme des parties: duel de talent face aux autres assassins, poke et positionnement face aux champions plus reculés, et possibles décalages si sa ligne semble vouloir rester neutre. Elle assure un bon farm avec son A (Orbe d’illusion) tout en agressant son adversaire, qu’elle pourra burst en un combo si son E (Charme) trouve sa cible. Mage et Assassin par définition, son niveau 6 lui offre un excellent surplus de dégâts et de mobilité, lui permettant de se repositionner lors des combats tout en appliquant une forte pression aux ennemis à portée. Rarement bannie, prise en main assez directe, très bonnes tenue de ligne et capacité à décaler, et snowball toujours efficace : voilà ce qui fait d’Ahri une championne à conseiller pour cette voie. Elle se joue autour du Décret du lord fulminant dans un 12/18/0 classique, et s’équipe d’un Morellonomicon avant de s’orienter vers un Voile de la Banshee qu’elle fait généralement suivre d’un équipement qui accentue son burst et sa mobilité (Echo de Luden, Coiffe de Rabadon, Bâton du vide…).

Veigar a pour premier objectif d’accumuler les effets Pouvoir maléfiques afin d’emmagaziner leur bonus de Puissance réduire les délais de récupération de son Z (Matière noire)! Ainsi Veigar se concentre avant tout sur son farm et sa tenue de ligne. Refusez tout échange de votre E (Profanation) si votre adversaire se montre agressif, jusqu’à pouvoir l’utiliser agressivement une fois votre puissance suffisante pour punir votre ennemi d’un combo. Patientez alors jusqu’à trouver une ouverture qui vous assurera de piéger votre cible. Lors des combats d’équipe, ce même sort permet de contrôler le terrain, de diviser les rangs adverses, ou de piéger la cible souhaitée. Restera à déployer toute votre puissance pour détruire la cible de votre choix, souvent impuissante face aux dégâts que le mage peut déployer. Le Seigneur des maléfices se joue dans un 12/18/0 classique, bien qu’après quelques heures sur le champion il est possible d’en changer. Côté équipement, le Bâton séculaire gomme un peu votre fragilité et renforce votre puissance en fin de partie. Le Morellonomicon, la Coiffe de Rabadon et le Bâton du vide assureront vos dégâts.

Talon peut très facilement devenir un véritable destructeur de solo Q. Si vous prenez le temps de bien le comprendre et de bien l’utiliser, alors on va se permettre de le conseiller pour cette fin de saison. Ne vous méprenez pas, car Talon se comprend très, très vite. Sur sa ligne, il ne suffit « presque » que de comprendre comment gérer votre duel, à grands coups de Z (Ratissage) + A (Diplomatie noxienne) + auto-attaque afin de déclencher votre passif. Les dégâts infligés montent très rapidement. Reculez, laissez saigner et recommencez. Par contre, il faut s’habituer à jouer contre des champions à distance depuis votre mêlée (même si ici votre A aide à prendre les échanges) et à tenir vos sbires. Une fois compris comment tuer votre cible, il faudra apprendre à faire fructifier votre avantage au travers la carte, et comment perdre vos adversaires sur la bonne utilisation de vos E (Voie de l’assassin). Considérez votre R (Assaut ténébreux) comme un complément de votre burst autant qu’un moyen d’échapper à la vigilence de vos adversaire. Bref, il faut bien comprendre Talon et apprendre à être malin. A partir de là, vous pourrez devenir innarrêtable si le champion vous plait. Nous vous conseillons de jouer en 12/18/0, et Talon s’équipe du kit du parfait petit assassin AD: Draktharr, Youmu, Ange guardien, Rappel mortel…

Bans conseillés


Zed
devrait continuer de se croiser régulièrement. N’hésitez pas à le retirer.


Azir est trop vite un champion impossible à contester lors des combats d’équipe, une fois qu’il est suffisamment bien en place. Et la solo Q lui permet généralement de l’être, si son contrôleur ne se montre pas complètement manchot dessus.

AD Carry

Champions Méta : Rang S+

Tristana et la méta de la bot-lane sont laissés tranquilles sur ce patch. Rien à déclarer donc, et Trist va rester ultra présente et trop vite dominante.

Twitch c’est un peu le bis-repetita de Tristana: Twitch profite de cette meta pour grossir dans une optique d’ambuscade et de destruction de combats d’équipe.

Xayah est sans doute le meilleur ADC du moment, une fois Tristana et Twitch mis de côté lors des bans qu’ils attirent énormément. Elle a surtout l’avantage d’être bien plus efficace en début de partie que les hyper carry actuels, forte de son poke et des contrôles qu’elle peut positionner.

Vayne est redevenue efficace et populaire en solo Q, comme on avait pu le présager lors du patch précédent. Si la championne reste sensible en tout début de partie, elle reste une valeur sûre des solo Q qui peinent à la punir sur ses temps faibles.

Champions conseillés

Caitlyn est une excellente réponse aux hyper carry du dessus, pourvu que vous sachiez abuser de sa domination en début de partie. Depuis sa portée, son poke, ses Tirs à la tête et même ses pièges, Caitlyn a largement de quoi déranger les autres ADCs plus faible dans les premiers niveaux. Son milieu de partie est toujours un peu délicat, mais sa fin de partie a été largement améliorée lors des phases de siège notamment. D’autant plus si elle est associée à un Encensoir ardent. Caitlyn n’a rien de difficile à comprendre, ce qui permet de se focaliser sur votre positionnement et le décompte de vos attaques (afin de placer votre Tir à la tête sur la bonne cible, pendant votre farming). Depuis un 18/12/0, Caitlyn cherchera à s’équiper d’un Glaive B.F. pour son premier achat avant de s’orienter vers un Poignard de Statikk ou un Canon ultra-rapide. Il s’agira ensuite de finir sa Lame d’infini, et de la compléter d’un Dominik afin d’être suffisamment menaçante lors de ses échanges.

Ashe est simple à prendre en main. Si vous n’êtes pas habitué à la championne ou au rôle d’ADC, son Z (Salve) est un excellent outil qui complète la portée déjà avantageuse de la championne. En le maximisant, vous vous assurerez farm et poke dans un style relativement simple à jouer. Une fois plus accoutumé à elle, priorisez plutôt le A (Concentration du ranger) et vous gagnerez énormément en puissance d’agression. Une fois son niveau 6 atteint, Ashe a l’avantage de pouvoir engager (ou désengager) pour son équipe. Ce qui n’est pas souvent le cas chez les ADCs. Gardez cependant à l’esprit que vous n’avez aucune mobilité directe (en dehors du ralentissement que vous pouvez appliquer) et que vous serez donc sensible aux assauts adverses si votre positionnement n’est pas assez bon. D’un autre côté, l’Archère de givre est suffisamment simple à jouer pour vous laisser vous concentrer sur votre position. Ashe se joue donc en 18/12/0, à moins que l’optique 18/0/12 n’ait votre préférence. Pour son équipement, plusieurs solutions s’offrent à vous. Si vous abusez de la Salve, la Faux spectrale vous assurera la mana nécessaire. Sinon la Lame du roi déchu a fini de convaincre les joueurs de la championne, et elle se voit très souvent acquise en premier objet. Après quoi les traditionnels Ouragan de Runaan et Lame d’infini restent efficaces, peu importe votre premier choix.

Bans conseillés


Twitch
est à considérer dans vos bans, ce monstre de late game pouvant encore et toujours détruire toute une équipe sur une seule appararition bien sentie.


Tristana
est encore et toujours l’ADC le plus en vue sur ce patch, et la laisser ouverte c’est toujours un risque de devoir affronter son late game.


Vayne
est clairement revenue très en forme. Si vous n’êtes pas confiant dans votre capacité (la votre ou celle de votre équipe) à la contrôler, n’hésitez pas à lui consacrer un ban.

Support

Champions Méta : Rang S+

Janna est inchangée, et son meilleur ami l’Encensoir ardent non plus. Sans aucune surprise, elle conserve son rang.

Lulu ne va pas bouger non plus. Au risque de vous surprendre, son état de forme et celui de l’Encensoir font de Lulu un support très (trop?) puissant à l’heure actuelle.

Soraka vient remplacer Thresh, finalement. On a voulu résister, aussi fortement que les joueurs de Thresh, mais la meta Encensoir a finalement pris le dessus. Ce qui devait arriver arriva, et les supports à Encensoir s’emparent complètement de la meta et de ce top 4.

Rakan profite lui aussi de l’Encensoir, mais il a l’avantage d’apporter une très grande force d’engagement pour son équipe. Très nerveux en ligne, initiateur et perturbateur de combats, Rakan est lui aussi très à l’aise actuellement.

Champions conseillés

Blitzcrank est le parfait support à (re)sortir face aux supports assez fragiles et voulant abuser de l’Encensoir ardent : parvenir à poser votre grappin sur une Janna ou une Soraka, c’est souvent synonyme de kill et d’avantage pris en ligne pour votre duo. Et si jamais le support adverse joue trop en recul, il sera temps de punir l’ADC. Car si la majorité de ces supports vont probablement vous surpasser en utilité (soin, protection, boucliers…), ce sera à vous de faire la différence sur vos grappins. Vous n’aurez pas besoin d’une énorme expérience sur le champion pour comprendre et bien utiliser le Golem, votre zoning et votre roaming étant sûrement les seules choses à faire progresser avec vos parties afin de mieux assurer vos A (Grappin propulsé). Du début à la fin de la partie, votre rôle sera donc d’isoler une victime et de l’offrir à vos alliés. Privilégiez un 12/18/0 pour augmenter la pression de vos grappins, privilégiez l’Embrasement à la Fatigue si le support adverse propose du soin, et équipez-vous de quoi engager et survivre : Talisman de l’Ascension, Gloire du juste, Médaillon de l’Iron Solari…

Taric profite (lui aussi) de l’Encensoir (et sur 2 sorts !) tout en apportant une réelle force d’engagement et de protection d’équipe. Là où d’autres supports ne joue que la protection de leurs alliés, Taric devra prendre les choses en main pour jouer pleinement son rôle. Le A (Bénédiction stellaire) est le premier sort à monter, les rangs du sort vous permettant d’accumuler des charges pour soigner vos alliés à la chaîne. C’est d’autant plus intéressant que votre passif (Plastronneur) vous offre à la fois une charge et une réduction du délai de récupération de ce sort. Le E (Eblouissement) combiné aux autres sorts et notamment le R (Lumière cosmique) permettent à Taric de mettre en place des dive ou d’engager pour son équipe. Le Bouclier et Valoran assure mieux que jamais son rôle de protecteur jusqu’à rejoindre les milieux ou fins de partie où son R (Lumière cosmique) prend tout son sens. Jouez le en 0/18/12 pour augmenter vos soins et boucliers, et équipez-vous une fois encore d’un Encensoir ardent (l’objet restant très puissant). Il sera alors temps de vous orienter vers des objets de tanking au besoin : Visage de la montage, Vœu du chevalier, Médaillon de l’Iron Solari…

Sona est un autre support qui abuse de l’Encensoir ardent. Moins passive qu’une Janna ou qu’une Lulu, Sona est de retour pour vous jouer un mauvais tour abuser de son poke et de ses dégâts et dominer sa ligne. Priorisez votre A (Hymne à la bravoure), et apprenez à bien l’utiliser afin de libérer votre Accord de puissance Staccato en même temps et sur la même cible, appliquant ainsi d’énormes dégâts. C’est bien ce petit combo qui rend Sona si puissante, le soin et le bonus de vitesse de déplacement de ses autres cordes étant dans tous les cas bons à prendre. Une fois votre niveau 6 atteint, Crescendo permet généralement de valider votre domination en ligne en piégeant le duo adverse, soit trop faible, soit en combinaison avec la venue de votre jungler. Sona se joue en 0/18/12 et s’équipe elle aussi d’un Encensoir ardent. Faites suivre d’un Œil des Veilleurs, et d’un Fléau de liche (si vous avez quelques kills) ou d’une Rédemption. Il n’est pas idiot de s’emparer assez tôt d’un Sceau noir, qui pourra évoluer en Mejai si jamais vous accumulez les effets Gloire.

Bans conseillés


Janna
est beaucoup trop à la mode et efficace pour être ignorée. Les changements sur le champions ou sur l’Encensoir ne changeront rien à son efficacité actuelle.


Lulu
est pénible à affronter, et la meta actuelle des supports confirme sa position. C’est un support à considérer lors de vos bans.

 

c27e554aae3b9803d9558f354e9b1c09Utilise le code — progressersurlol — pour bénéficier de 10% de réduction chez notre boutique partenaire !

Rends toi sur http://boutiqueleagueoflegends.com/

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.