TIER LIST SOLOQ – Patch 7.4

c27e554aae3b9803d9558f354e9b1c09

Utilise le code — progressersurlol — pour bénéficier de 10% de réduction chez notre boutique partenaire !

Rends toi sur http://boutiqueleagueoflegends.com/

————————————————————————————————————————————-

Important :

Nos tierlists s’adressent aux ligues Bronze / Argent / Or et bas de Platine et s’articulent autour de trois axes :

  • Les champions Méta : les champions en forme du moment et qui illustrent la méta actuelle de la ligne. Ce ne sont pas forcément les champions que nous conseillons de jouer, mais plutôt ceux qu’il faut vous attendre à croiser et dont il faut vous méfier. Bien sûr, savoir et pouvoir les jouer est un plus.
  • Les champions conseillés : au-delà ou en complément des champions forts du moment, il s’agit pour chaque ligne d’une liste de champions que nous sélectionnons pour vous. Le plus souvent simples d’accès, si vous hésitez ou cherchez un nouveau champion à jouer cette liste est faite pour vous.
  • Les champions à bannir : pour chaque rôle, si vous deviez bannir un champion. Soit trop dangereux pour être laissé ouvert, soit simplement pour ne pas avoir à l’affronter, voici une liste possible de champions à retirer.

Même si nous considérons les informations telles que les champions joués en LCS et autres ligues pro, ou encore les plus forts taux de ban/victoire du moment, nous privilégions avant tout la réalité de la solo Q pour les ligues concernées et la prise en main ou la viabilité des champions conseillés.
Certains choix peuvent vous paraître étranges mais gardez à l’esprit que nous cherchons aussi à orienter des joueurs parfois non-habitués à un rôle et pour des ligues souvent plus permissives. Nous espérons que vous apprécierez notre travail et notre point de vue.

Enfin, il se peut que nous venions ajuster cette liste en fonction de l’évolution de la méta, d’une mise à jour intermédiaire de Riot, des retours des joueurs/lecteurs, ou même d’un détail qui nous aurait échappé.
Et si vous n’êtes pas familier avec le langage de League of Legends ou certains termes de jeu que nous pouvons utiliser, n’hésitez pas à consulter notre Lexique.

Dernière mise à jour le 06.03.17

  • Retrait de Maokai des champions Meta de la top lane. S’il reste solide, le Tréant n’est plus assez présent pour être considéré méta (moins de 2% des parties sur le 7.4).
  • Darius remonte d’un cran pour prendre la place laissée par Maokai. La top lane est très ouverte actuellement, et Darius s’en sort toujours bien (surtout à bas ELO).
  • Rentrée de Fiora dans les champions conseillés en top lane. Elle profite du petit buff de la Ferveur de bataille, et la championne s’en sort relativement bien dans la méta actuelle de la ligne.

Bonne lecture !

Hightlight

Afin d’illustrer notre tier list, nous mettons à l’honneur 1 ou 2 champions dans une vidéo spotlight du patch.
Tirés de nos listes, le ou les champions que nous vous présentons ne sont pas forcément les champions abusés ou sur-dominants du moment. Il s’agit davantage de champions que nous voulons mettre en avant pour leur état de forme ou les changements reçus sur le patch.

Top Lane

Champions Méta : Rang S+

Camille s’est logiquement maintenue sur le patch précédent. Un nerf était nécessaire et Camille laisse un peu plus souffler ses adversaires depuis, mais le champion apparaît toujours comme trop complet pour descendre de ce podium.

Quinn s’est imposée sur cette ligne depuis quelques patchs, profitant d’un style agressif et d’un début de partie très puissant. Cette puissance de début de partie s’aligne parfaitement avec la létalité et lui permet de dominer sans partage depuis son top dès qu’elle prend l’avantage. La létalité est diminuée sur ce patch, mais Quinn conserve de quoi emballer sa ligne et la partie.

Jayce a assez bien encaissé son nerf au 7.3. Avec le nerf de la Youmuu et du Couperet noir cette fois, Jayce va perdre encore (un peu) en puissance, mais il conserve ses forces et donc une certaine domination sur sa ligne: champion à distance, poke et combo dévastateurs, snowball effrayant. Bien joué, Jayce continuera d’écraser ses adversaires.

Darius passe un peu plus au travers des bans, et s’il peut se retrouver mis à mal par la meta actuelle de cette ligne (notamment par le retour des top laners à distance tels que Jayce ou Quinn…) il n’en reste pas moins dominant le reste du temps. Sa tenue de ligne, son poke et son soin lui permettent de tenir (et souvent remporter) les échanges avec ses adversaires de mêlée. Et s’il récupère un kill ou deux, il peut toujours déployer un bon snowball depuis sa ligne.

Champions conseillés

Fiora profite du recul de quelques champions et du buff de la Ferveur du combat pour retrouver une place dans nos liste, alors que la létalité recule (légèrement) sur ce patch. Très bonne duelliste, elle s’en sort en général très bien face à beaucoup de champions ou de joueurs qui réagissent mal à son poke et à la pression qu’elle peut mettre dès le début de partie, pourvu que vous la maîtrisiez. Car Fiora n’est pas (si) simple à jouer si vous n’êtes pas habitué à son jeu, alors n’hésitez pas à lui consacrer suffisamment de parties d’entrainement afin de bien maîtriser sa phase de laning, son split push et plus globalement son rôle aux différents stades de la partie. Et Fiora a l’avantage d’être rarement bannie ces derniers temps. Elle se joue en 18/0/12 et s’équipe de quoi détruire son adversaire et les bâtiments ennemis : Hydre vorace et Couperet noir, à faire suivre d’AD utilitaire (Soif-de-sang, Malmortius…) qu’elle complète généralement d’un Ange Gardien.

Nautilus restera efficace sur ce patch si vous vous appréciez les tanks. Son style ne change pas et le (petit) nerf de la létalité et des maîtrises de dégâts devrait même lui simplifier la tâche. Si vous trouvez que Nautilus manque un peu de dégâts, il est possible de compenser avec un starter légèrement orienté AP (Potion de corruption, Anneau de Doran et Sceau noir) afin d’augmenter votre contrôle de ligne et le poke de votre E (Répliques) en début de partie. Nautilus est difficile à tomber car son kit de sorts lui permet pas mal de largesses, mais il devra souvent patienter jusqu’à la venue de son jungler pour prendre ou offrir un kill que le Titan peut assurer de  ses contrôles. Nautilus a adopté un 12/0/18, qui peut s’orienter au besoin sur la Poigne de l’immortel (face aux champions mêlée par exemple). Côté équipement, privilégiez le classique du tank (Cape Solaire, Gantelet Givrant, Visage spirituel, Médaillon de l’Iron Solari…). L’ordre peut s’adapter à votre style de jeu, et n’hésitez pas à intégrer le Portail ZZ’Rot si vous sentez que vous ou votre équipe risquez d’en avoir besoin.

Pantheon est capable de dominer comme la plupart des champions qui abusent de la létalité depuis le 7.2, et même si ce patch réduit cet impact, la létalité devrait largement rester efficace et à la mode. Ainsi Pantheon se maintient parmi nos champions conseillés. Le spartiate dispose de tout ce que l’on peut espérer d’un champion en Solo Q: simplicité de prise en main, très bons dégâts, un poke ciblé et un combo très facile à placer. Pantheon met rapidement son adversaire sous pression à force de A (Vélite) à répétition, jusqu’à l’exposer au passif de son E (Crève-cœur) alors que sa vie baisse. Apprenez à gérer votre mana et vous pourrez zoner votre adversaire. Son passif Protection de l’égide lui offre même une bonne protection qui complexifie encore un peu plus une prise de duel avec lui. Privilégiez une utilisation de votre R (Météore) vers la bot-lane, une fois débloqué et après un retour au magasin. On y trouve plus de joueurs à piéger pour une ligne plus longue que celle du milieu, et avec un possible dragon à récupérer après ça. Pantheon se joue en 12/18/0 pour augmenter la pression de son combo et s’équipe de façon à détruire l’armure adverse tout en montant ses dégâts et sa défense : Lame spectre de Youmu, Couperet noir, Hexdrinker (Gueule de Malmortius), Plaque du Mort…

Bans conseillés


Camille
est moins abusivement forte mais toujours très complète, et délicate à affronter sur sa ligne. Continuez de l’enlever de la sélection.


Darius
reste un énorme lane bully en solo Q, et donc à moins que vous ne jouiez un champion capable de le contenir, mieux vaut lui consacrer un ban.


Yasuo
n’est sans doute plus un must ban mais il reste suffisamment dangereux en solo Q. N’hésitez pas à l’enlever si vous n’avez pas de ban plus urgent à faire.

 Jungle

Champions Méta : Rang S+

Kha’zix est indirectement diminué sur ce patch (ou directement d’ailleurs, à vous de juger) avec le nerf de la létalité. Au cumul des patchs 7.3 et 7.4, l’Insecte du néant voit son début de partie réduit avant l’obtention de son niveau 6, mais il reste largement efficace dans le contrôle de sa jungle et des objectifs neutres (surtout après son niveau 6). Moins écœurant de base pour ses adversaires, Kha’zix devrait continuer de terroriser ses cibles une fois qu’il se sera assuré quelques précieux kills.

Graves va être autant impacté par les changements de létalité sur ce patch que les autres junglers. Ni plus, ni moins, et donc il devrait conserver cette place dominante. Graves nettoie très bien ses camps et profite de son Z (Ecran de fumée) pour zoner ses cibles lors de ses ganks et forcer leur Saut éclair, sous peine de s’exposer à l’énorme burst du Hors-la-loi. Et si la prime d’or sur la première tour passe d’un bonus d’équipe à un bonus local, Graves devrait quoiqu’il en soit toujours pouvoir en profiter. Son impact en solo Q reste ainsi similaire.

Warwick est très simple à jouer, et ses nouveaux outils lui permettent de facilement et rapidement grossir depuis la phase de laning grâce à des ganks extrêmement simples à mettre en place en solo Q. Bien utilisés, son kit de sort lui permet autant d’abuser des laners adverses, de punir une mauvaise rotation, ou de semer la zizanie lors des combats d’équipe. Avec la Ferveur du combat augmentée sur ce patch, Warwick propose largement de quoi dominer à ce poste.

Rengar n’a finalement pas tant que ça quitté la scène des junglers avec son nerf au 7.3. Rien à déclarer pour le chasseur de têtes sur ce patch, sinon un nerf global de la létalité. Rengar profite toujours autant des erreurs de solo Q pour cumuler ses trophées et s’assurer  d’énormes dégâts. Et s’il n’est pas capable de complètement snowball la partie, Chasseur né lui permet dans tous les cas de retirer un carry adverse lors des combats d’équipe, ou de punir un positionnement hasardeux. Rengar retrouve ainsi sa place ici.

Shaco a délaissé le build AP depuis le 7.2 pour adopter un équipement orienté létalité et AD. Si ce build est légèrement nerfé sur ce patch, il devrait rester populaire. Un peu moins présent que certains autres junglers, Shaco affiche une efficacité redoutable qu’il bâtit sur sa mobilité et sa capacité à surprendre et punir les cibles fragiles.

Champions conseillés

Vi domine grâce aux ganks dévastateurs qu’elle peut mettre très rapidement en place dès le début de partie, après un nettoyage rapide de ses premiers camps. Pour être une bonne Vi, apprenez à orienter correctement votre A (Brise-coffre) et à activer efficacement votre Z (Coups fracassants) pour en tirer le maximum de bénéfices. Une fois débloqué, le R (Marteau-pilon) permet de punir une cible isolée ou de vous positionner lors d’un combat afin de pouvoir lier votre Brise-coffre et votre burst sur la bonne cible. Vi se joue le plus souvent en 12/0/18 afin de renforcer son engagement de la tankiness nécessaire à sa survie. Mais Vi ne s’équipe pas de points de vie avant son 3ème voire 4ème objet. Sans être gâché, le Courage du colosse est moins optimal pour ce genre d’équipement, et c’est pourquoi nous vous proposons l’alternative 12/18/0 afin de renforcer votre impact dès le début de la partie et de vos premiers objets (souvent AD). N’hésitez pas à essayer les deux et à choisir l’optique qui vous correspond le mieux.

Hecarim reste très efficace et le restera globalement en solo Q, à moins que Riot ne s’attaque à lui. Sortant légèrement des top junglers, il devient temps de le conseiller alors qu’il passe désormais plus souvent au travers des bans. Heca est assez simple mécaniquement et ne demande qu’à bien savoir utiliser votre E (Charge dévastatrice) pour profiter au maximum de son bonus et repousser l’ennemi vers vos rangs, ainsi qu’à bien orienter votre R (Légion des ombres). Hecarim profite d’un énorme pic de puissance, une fois sa Force de la trinité complétée, qui lui permet souvent de dominer le milieu de partie surtout s’il a pris l’avantage dans la partie. Il se joue en 12/0/18 afin de profiter du Courage du colosse, et terminera sa Force de la Trinité et ses bottes avant de faire son Titan cendré suivi d’un équipement généralement tank.

Bans conseillés


Warwick peut trop facilement snowball en solo Q, depuis la phase de lane où ses ganks sont très largement facilités par son kit de sorts.


Rengar profite trop des erreurs de solo Q pour s’assurer d’accumuler les trophées nécessaires à son collier, jusqu’à être capable de supprimer un carry adverse en un instant. Même s’il est moins ultra dominant qu’avant son nerf, il reste une énorme menace de solo Q.

Mid Lane

Champions Méta : Rang S+

LeBlanc bénéficie d’une excellente tenue de ligne (via son passif notamment), et son poke et son burst sont toujours autant à craindre lorsqu’elle pose correctement ses combos. Une fois débloqué, son R (Imitation) lui permet de manipuler ses ennemis, autant son vis-à-vis que d’une ligne à l’autre. C’est ce qui la rend si délicate à affronter lorsqu’elle est bien maîtrisée.

Syndra se plait dans cette méta relativement fragile et ses parties assez courtes. Et même si elle demande un peu plus de préparation qu’avant pour tirer complètement partie de sa puissance, la Souveraine obscure reste à craindre lorsqu’elle est bien jouée et mise dans les bonnes conditions.

Talon fait parler de lui depuis la mise à jour de la létalité, affichant un très beau ratio de victoires autant sur la ligne du haut que celle du milieu. Ce patch réduit légèrement sa létalité (notamment avec le nerf de la maîtrise Précision et de la Youmuu), mais le Manteau de la nuit et le reste de son build restent inchangés. Talon en profite pour abuser de sa mobilité et déployer un snowball difficile à contenir.

Katarina a perdu 2 points de résistance magique de base. Sans doute pas de quoi l’exclure de cette liste. Elle demande quelques mécaniques pour être efficace, mais bien jouée (ou mal contrôlée) elle peut infliger d’énormes dégâts avant de s’enfuir d’un Shunpo. Son style de jeu très nerveux et les dégâts qu’elle peut infliger lui permettent de mettre sous pression l’équipe adverse qu’elle s’empressera de punir à la moindre occasion (décalage, combats autour du dragon…).

Champions conseillés

Ahri est globalement à l’aise, s’adaptant à ses adversaires et au rythme des parties. Elle assure un bon farm de son A (Orbe d’illusion) tout en agressant son adversaire, qu’elle pourra burst en un combo si son E (Charme) trouve sa cible. Son niveau 6 lui offre un excellent surplus de dégâts et de mobilité, lui permettant de se repositionner lors des combats tout en appliquant une forte pression aux ennemis à portée. Excellente tenue de ligne, très bonne capacité à décaler, et snowball toujours efficace : voilà ce qui fait d’Ahri une championne à conseiller pour cette voie. Elle se joue autour du Décret du lord fulminant dans un 12/18/0 classique, et s’équipe d’un Morellonomicon avant de s’orienter généralement vers un équipement qui accentue son burst et sa mobilité (Sceptre Abyssal, Echo de Luden…).

Ekko dispose de dégâts de base assez hauts, couplés à un bon poke et une très forte mobilité. Son A (Retrobang) lui permet de positionner son adversaire qu’il pourra alors essayer de piéger dans son Z (Convergence Parallèle). En choisissant correctement ses assauts, brefs mais répétés, Ekko met sous pression son adversaire. Et le Fractureur du temps peut vite devenir ingérable s’il prend les devants, ses dégâts progressant très largement avec son équipement. Sa mobilité lui permet de venir cueillir la ou les cibles qu’il aura choisies, qu’elles soient parmi la ligne arrière ennemie ou surprises lors d’une rotation. Son R (Chronofracture) permet autant d’assurer son face à face, d’assumer un dive ou de piéger quiconque ne prêterait pas attention à son clone. Gardez cependant à l’esprit que vous jouez un champion AP de mêlée, et qu’il faut donc vous y habituer avant de l’assumer en parties classées. Ekko se joue lui aussi en 12/18/0 afin d’amplifier les dégâts de ses assauts, et s’équipe d’objets qui augmentent sa mobilité, sa temporisation et son burst: Fléau de liche, Protoceinture Hextech 01, Sablier de Zhonia, Coiffe de Rabadon…

Malzahar a besoin d’un peu d’échauffement sur cette ligne centrale afin d’être sorti efficacement. On s’habitue assez vite au champion jusqu’à bien appréhender son début de parties (sa tenue de ligne est particulière jusqu’à vos premiers achats) et ses agressions. Jouez autour de votre passif, et assurez votre contrôle de ligne de votre E (Visions maléfiques) que vous essayerez de connecter à votre Nuée si elle se transfère sur votre adversaire (à moins que celui-ci ne s’expose gratuitement). Une fois votre R (Poigne du néant) débloqué, le sort peut être synonyme de kill s’il est correctement lié à vos autres sorts. N’hésitez pas à inviter votre jungler à venir poser un gank lorsque le sort est disponible afin d’augmenter votre capacité de kill. Malzahar se joue en 18/12/0 et côté équipement, le Morellonomicon reste la priorité alors que le Rylai garde une place de choix dans l’inventaire du champion, tant son ralentissement rend infâme l’agression des Nuées du néant.

Bans conseillés


LeBlanc est réllement à craindre lorsque l’on commence à croiser des joueurs suffisamment bons et créatifs mécaniquement. La Manipulatrice peut trop facilement se jouer de ses adversaires, et fait partie de ces champions à enlever de la sélection.


Syndra garde un impact encore trop fort sur son adversaire (surtout une fois son niveau 6 débloqué) et son snowball est autant effrayant que frustrant quand on le subit.

AD Carry

Champions Méta : Rang S+

Varus est venu bouleverser l’ordre des ADCs depuis quelques patchs. Si Varus conserve un premier retour de magasin encore assez faible (Larme de la déesse oblige), il monte désormais plus rapidement en puissance grâce à un équipement monté autour de la létalité. Au moment des sièges ou des combats d’équipe, son poke et son R (Chaîne corruptrice) font du champion un adversaire pénible à affronter.

Miss Fortune se montre très dominante en ligne et dès le début de partie, entre le poke de sa Pluie de balles et le rebond de son Doublé. Son équipement létalité et la maîtrise Toucher du feu mortel lui permettent d’infliger d’énormes dégâts sur une utilisation de son ultime, notamment lors des combats d’équipe. A plus forte raison en solo Q. A plus forte raison encore à bas ELO.

Jhin déploie des dégâts colossaux tout en étant utile pour son équipe très tôt dans la partie via sa portée et ses contrôles. Sa 4ème attaque, couplée à un équipement monté autour de la létalité, inflige des dégâts qui montent très haut depuis le 7.2. Le Virtuose a cependant besoin d’une équipe capable de le protéger pour être pleinement efficace et de lui permettre de lier l’immobilisation de son Z (Floraison mortelle).

Champions conseillés

Jinx assure sa phase de ligne de son A (Flip Flap !), alternant ses formes (minigun/Lance-roquettes) pour prendre son farm ou agresser l’adversaire qu’elle peut gêner de son Z (Zap !) et de son E (Pyromâcheurs !). Pour le reste, Jinx est assez simple à prendre en main et vise le late-game avant tout. Car c’est bien en mid/late game qu’elle brillera sur l’activation de son passif (Enthousiasme), détruisant alors cible après cible si on lui en laisse l’accès, bâtiments inclus. Gardez tout de même en tête que la championne n’a aucune mobilité, et qu’elle doit être largement protégée pour être efficace. Jinx se monte en 18/0/12. Elle essaye généralement de revenir de son premier achat avec un Glaive BF en poche. Puis orientez vous vers un Ouragan de Runaan avant de compléter la Lame d’infini, afin de minimiser les délais entre vos pics de puissance. Pour le reste c’est un ADC fidèle à la vieille école : Soif-de-sang, Canon ultrarapide, Salutation de Dominik…

Vayne est moins ultra dominante qu’elle n’a pu l’être, mais sa puissance en fin de partie reste effrayante alors que la meta lui permet bien souvent de « three-shots » la majorité des champions adverses. Vayne n’est pas très à l’aise face aux ADCs de cette liste, du moins en ligne, qui la surclassent de leur portée. Apprenez à faire le dos rond en début de partie, jusqu’à pouvoir jouer sur vos pics de puissance. Correctement épaulée par le bon support, Vayne est alors toujours capable de prouesses. Vayne pourrait être tentée par un 18/12/0 afin de profiter de la Ferveur du combat améliorée sur ce patch. Équipez-vous de vitesse d’attaque pour profiter au plus vite des effets de la Ferveur, et de coups critiques pour monter vos dégâts. La Lame du roi déchu pourrait d’ailleurs parfaitement refaire son apparition dans le sac de la championne si vous optez pour la Ferveur, afin de compenser la perte de vol de vie dans vos maîtrises.

Bans conseillés


Miss Fortune
peut trop rapidement dominer sa ligne et emballer toute une partie. N’hésitez pas à ma bannir si vous pensez ne pas avoir de quoi la contenir.


Vayne
reste probablement un monstre de mid/late game en solo Q. Si vous n’avez rien de mieux à retirer et que vous la craignez, c’est un choix qui reste valide.

Support

Champions Méta : Rang S+

Zyra se sert de sa capacité à immobiliser un ennemi et à lui infliger d’énormes dégâts pour zoner et prendre le contrôle de la voie du bas, ce qui la rend très pénible à affronter. Une fois son R (Ronces étrangleuses) débloqué, elle peut zoner ou bloquer toute une équipe ou même aider à valider rapidement un objectif comme un Dragon ou le Baron Nashor.

Malzahar conserve une forte domination à ce poste malgré des Êtres du néant ajustés au patch précédent. Fort des dégâts que sa Nuée peut déployer, Malzahar force sa cible à s’écarter de la ligne ou à en subir les assauts. A partir du niveau 6, il peut commencer à se déplacer entre les lignes et autour de ses alliés pour venir condamner le moindre champion un peu isolé ou mal positionné.

Blitzcrank est un support qui peut connaitre une phase de laning vraiment ingrate mais il n’en demeure pas moins redoutable et redouté, surtout dans les ligues plus basses où chacun de ses grappins trouvera généralement une cible (trop de joueurs sont aimantés à bas ELO !). Le Golem peut condamner ses victimes s’il gère suffisamment bien ses agressions (et touche ses Grappins propulsés), et il dispose d’un peel appréciable via son E (Poing d’acier). Blitz demeure ce support capable du meilleur comme du pire sur sa ligne, mais qui sera dans tous les cas game breaker en fin de partie sur le moindre grappin réussi.

Champions conseillés

Janna assure sa protection à son tireur et gêne le duo adverse de son poke et de ses contrôles. À l’heure des combats d’équipe, ses tornades continueront de perturber les rangs ennemis et son R (Mousson) permet alors de repousser un engagement plus dur ou le all-in d’un champion ennemi, tout en protégeant ses coéquipiers de son soin. Janna gère ainsi l’espace pour sauvegarder ses alliés. Il vous faudra sans doute consacrer 20 à 30 parties avant d’être parfaitement à l’aise avec votre rôle et vos outils, car Janna doit s’occuper autant de ses alliés que de ses ennemis. Son 0/18/12 rend ses soins et boucliers encore plus efficaces et le support tire pleinement partie de la Rédemption qu’elle couple souvent à un Encensoir ardent (mais la Pierre et le Rubis de vision doivent rester votre priorité!).

Thresh est tout à fait à l’aise dans cette méta intermédiaire, surtout en solo Q. Il est plus demandeur mécaniquement qu’un Blitzcrank, mais lorsqu’il est bien joué il fera briller son ADC en lui proposant autant d’ouvertures que d’options de retraite. Il faut consacrer un peu de temps au champion pour s’habituer à la lenteur relative de son A (Peine capitale) ainsi qu’à une bonne utilisation de son E (Fauchage). Avec le temps, votre Z (Lanterne) deviendra votre jouet principal et vous l’utiliserez autant pour rassurer votre ADC, amener un gank ou feinter vos ennemis. Thresh est un support très complet et il sera toujours largement rentable de lui consacrer du temps de jeu. Il se joue en 0/12/18 et s’équipe de quoi renforcer l’impact de son coéquipier : Rédemption, Médaillon de Solari ou encore le Vœu du chevalier.

Tahm Kench est un contre assez direct aux Malzahar et autres Zyra. Son Z (Dévoration) permet de retirer un allié des contrôles ou dégâts adverses tout en lui assurant un bon repositionnement. Dans le même temps, le passif et le bouclier de son E (Peau épaisse) lui permettent d’encaisser à sa place face aux duos orientés poke. Le Roi des rivières se joue d’ailleurs en 0/12/18 afin de limiter les dégâts reçus par son ADC tout en s’assurant une bonne régénération (de PV et de mana). Son R (Traversée des abysses) est sans doute plus difficile à placer en solo Q, mais bien coordonné il permet d’amener votre jungler ou un coéquipier dans le dos de vos adversaires, ou de roam plus vite d’une ligne à l’autre (toujours dans une optique de gank), ou d’un objectif à l’autre. Lors des combats d’équipe, Tahm devra surtout assurer ses carry en s’opposant au poke adverse ou en les envoyant visiter son tube digestif au besoin. Conservez votre Coup de langue pour ralentir les assauts ennemis, mais n’avalez un adversaire que si votre carry est parfaitement en sécurité. Côté équipement Tahm a naturellement adopté la Rédemption et le Vœu du chevalier, à compléter d’utilitaire et de résistances.

Morgana est un support qui contre de son E (Bouclier noir) les agressions d’un Blitz, d’un Thresh ou d’une Leona pour ne citer qu’eux. Elle peut également lier de bons dégâts sur son A (Sombre dessein) et son Z (Terre maudite) qui lui permettent de facilement tirer partie de la Lame du voleur de sorts et de ses évolutions. Généralement jouée en 0/18/12 afin de renforcer la pression qu’elle peut mettre, vous pouvez tenter de rentabiliser votre Lame du voleur de sorts en abusant de votre Z (attention à votre mana !), ou patienter jusqu’à connecter votre Sombre dessein afin de maximiser vos dégâts. Les dégâts de Morgana suivent d’ailleurs très bien un équipement AP à la mode chez les supports, ce qui lui permet de semer le chaos dans les rangs ennemis lorsqu’elle active son R (Chaînes spirituelles). Ce sort peut même justifier la présence d’un Sablier de Zhonia dans l’inventaire de la dame. Sans surprise, le Rédemption a également séduit plus d’un joueur de Morgana. Pensez-y.

Bans conseillés


Zyra
est très pénible à affronter en ligne et représente une vraie menace, source d’AP à ne pas négliger malgré son rôle de support.


Malzahar
est également très frustrant à affronter sur la ligne du bas, entre ses dégâts sur le temps, sa nuée et sa capacité à verrouiller une cible (pour lui ou ses alliés).

 

c27e554aae3b9803d9558f354e9b1c09Utilise le code — progressersurlol — pour bénéficier de 10% de réduction chez notre boutique partenaire !

Rends toi sur http://boutiqueleagueoflegends.com/

Vous aimerez aussi...

8 réponses

  1. Sneakiz dit :

    Salut , Je voudrais vous demander quel sont les meilleurs toplaners / junglers de ce patch a jouer en team ?

    • xWormer dit :

      Salut Sneakiz,
      C’est délicat de répondre à cette question, car le jeu en 5v5 est vraiment différent de la solo Q et dépend de tes joueurs. C’est difficile de conseiller des champions sans les connaître. Pour te donner des pistes, je dirais qu’il faut surtout définir le type de composition que vous voulez jouer et essayer d’équilibrer les temps faibles/forts entre vos champions. Le niveau de vos joueurs et le niveau auquel vous évoluez peut également changer des choses.
      Par exemple, si vous voulez un tank au top pour équilibrer une compo « team fight », Malphite est en général très solide en équipe et à bas ELO. En montant en ELO, Maokai et/ou Nautilus vont prendre le dessus. Et si vous êtes capables de bien jouer autour de votre AD/AP carry pour appuyer dessus, Shen devient aussi une possibilité (au détriment de sa ligne, parfois).

      En gros, plus vous allez monter à ELO et plus la « méta » de la 5v5 (statistiques haut ELO et scène pro) sera importante et orientera vos choix. Avant quoi, maîtriser vos champions, savoir bien utiliser les synergies au sein de votre optique de jeu, et la communication entre vos joueurs seront plus importants que la méta en elle-même.

  2. Anonyme dit :

    pourquoi brand est pas dns la liste des champion conseiller il a largement de quoi etre conseiller actuellement dans la meta

    • xWormer dit :

      Pour la mid-lane, Brand manque de mobilité et son burst/combo est dépendant de sa capacité à toucher ses sorts. Son ulti peut casser un team fight et ses dégâts peut monter haut lorsqu’il snowball, mais il est au final moins « aisé » actuellement sur la ligne centrale que d’autres champions de notre liste (qui ont un burst monocible bien plus simple à appliquer, ou beaucoup de mobilité).

      Pour le poste de support c’est un peu le même débat. Brand est pénible à affronter mais moins qu’une Zyra ou qu’un Malzahar qui lui sont préférés.

      Ca n’en fait pas un mauvais personnage pour autant, mais ça explique pourquoi il n’est pas dans la liste 🙂

  3. Origreen dit :

    Je trouve étrange que Fiora et Kled ne soient pas mentionnés en toplane, surtout avec le up de la Ferveur et l’équilibrage du Couperet Noir.

    • xWormer dit :

      Salut Origreen,
      Kled ne peut pas rentrer dans cette liste simplement parce qu’il peut se faire contrer trop facilement. Kled est vraiment fort dans ses match up, et lorsqu’il prend l’avantage il peut snowball énormément. Mais il a besoin d’être bien en ligne avant tout, ce qui n’est pas toujours le cas. Et si le up de la Ferveur accentue ses match ups positifs et son snowball, il garde le même problème de match défavorable (ce qui explique une présence qui reste limitée).

      Fiora par contre a peut être quitté notre liste un peu vite. Elle faisait partie des personnages conseillés au patch précédent, et on a voulu alléger un peu la liste. C’était peut être prématuré. On étudie le patch en court et on se tient prêt à la re-rentrer au besoin 🙂

  4. SpookD dit :

    Le retour de Kog’Maw est trop récent pour rentrer en tier list directement? Ou alors c’est parce qu’il est trop dépendant de Lulu?

    • xWormer dit :

      Salut SpookD,
      Il est même trop tôt pour parler d’un retour de Kog: 2 à 4% de présence (au cumul 7.3 et 7.4), et son ratio de victoire assez haut s’explique sans doute par un Kog qui apparaît quand les compo s’y prêtent.
      Certains streamers l’affectionnent (coucou Chap), mais au final le pick reste très conditionnel: il faut Lulu, voire même une compo AD centric. Sans quoi Kog ne brillera pas autant.
      Kog’maw ca se zone et ca se campe en ligne, ou ca s’invade s’il est joué jungle. Sa puissance à 2/3 objets complétés est assez forte, mais la partie peut s’emballer ou se finir avant ça.
      Et pour le jouer efficacement il faut bien maîtriser sa portée, ses dégâts, son positionnement, savoir jouer sur ses pics de puissance et parfaitement gérer le « q-clic ».
      Bref pour conclure: kog-lulu oui (idéalement en duo), kog tout seul pas trop…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.