TIER LIST SOLOQ – Patch 6.9 (hotfix)

c27e554aae3b9803d9558f354e9b1c09Utilise le code — progressersurlol — pour bénéficier de 10% de réduction chez notre boutique partenaire !

Rends toi sur http://boutiqueleagueoflegends.com/

————————————————————————————————————————————-

Important :
Certains choix peuvent vous paraître étranges mais gardez à l’esprit que nous nous adressons aux ligues Bronze / Silver / Gold et Low Platine.

Ces ligues sont très permissives quant aux erreurs et vous pouvez vous permettre de choisir ces héros que nous avons sélectionnés. Nous ajoutons également les informations et champions des LCS et autres ligues, pour autant que le champion reste fort plus d’une semaine. Nous ne voyons pas l’intérêt de s’entraîner à maîtriser un champion s’il se fait nerf au patch suivant. Nous privilégions les champions avec des fondamentaux forts, et qui ne se reposent pas seulement sur un objet imbalanced durant une semaine.

Une Tier List demeure HAUTEMENT subjective et nous espérons que vous apprécierez notre travail et notre point de vue. Certains commentaires ont été omis en raison du fait que vous pouvez les retrouver sur les tier-lists des patchs précédents.

Enfin, il se peut que nous venions ajuster cette liste en fonction de l’évolution de la meta, des joueurs, ou même d’un détail qui nous aurait échappé.
Dernière mise à jour le 05.05.16

Bonne lecture !

TopLane

God Tier

Ekko subit le même nerf que globalement tous les tanks, via les changements opérés sur les objets de tanking (Cape solaire, Visage Spirituel…). Le Fractureur du temps reste malgré tout en forme, et demeure solide dans sa version tank tant les dégâts et les contrôles qu’il peut proposer sont élevés pour ce poste. Le champion s’avère de plus assez à l’aise face à la méta du moment.

Maokai s’impose lui aussi sur cette top lane. Les changements sur les objets de tank l’impactent finalement peu et le Tréant reste parmi les champions forts du moment. Doté d’une phase de lane assez simple et dont il est difficile de le faire sortir, le champion sera toujours efficace lors de ganks ou des combat d’équipe à partir du moment où vous êtes capable d’appliquer votre Z (Croissance torturée) sur la bonne personne.

Trundle confirme lui aussi sa place sur la top lane, et restera à l’aise tant que la meta tank sera à la mode. Relativement simple mécaniquement, il vous suffit de patienter afin d’out-sustain et/ou d’outscale la majorité de vos adversaires, surtout s’il s’agit de tank. Le Roi des trolls pourra alors écraser sa ligne ou rejoindre son équipe pour venir contrôler le terrain, affaiblir les tanks adverses et s’occuper sur leurs carries.

Malphite reste imperturbable sur cette top lane. Sa tenue de lane est correcte et il est difficile de mettre le champion au fond. Tant que vous êtes capable de patienter pour votre niveau 6 et votre R (Force indomptable), vous serez dans le pire des cas utile pour engager au moment des combats d’équipe. Attention cependant à une méta qui se présente comme fort AP dans ce début de ce patch, la faute à la refonte des mages longue distances.

Top Tier

Darius se satisfait du recul des tanks qui lui offre de nouveau des opportunités qui lui manquaient parfois. Le changement sur le Couperet noir lui profite également et lui permet de récupérer un de ses objets phares, efficace face à la méta qui plus est, plus rapidement qu’avant. Lane bully doté d’une énorme capacité à snowball, Darius est également capable de détruire un team fight à lui seul s’il est laissé trop libre de ses mouvements.

Irelia prouve elle aussi qu’elle mérite son rang de champion en forme depuis ses derniers buffs. Alors que le nerf des objets de tank la concerne peu, Irelia reste une énorme duelliste capable d’assumer un rôle de Bruiser ou même de partir full AD si sa phase de lane le lui permet. Elle représente l’une des options offensives les plus viable du moment.

Kennen voit son gameplay et son build redynamisés et refait donc son apparition sur la top lane. Le ninja récupère des coûts en énergie réduits, le burst de son R (Maelstöm) accru et son rôle clarifié: étourdir les ennemis à portée. Et dans le même temps, la nouvelle Protoceinture Hextech et l’ajout de 10% CDR sur l’Abyssal lui offrent un build qui le laisse atteindre les 40% CDR assez rapidement. Voici les raisons à l’origine du retour en force du guerrier de Kinkou.

Nautilus recule légèrement mais reste présent. Sa phase de lane est en général assez tranquille pour le champion qui peut se permettre de jouer safe et utiliser ses sorts pour désengager un trade, outils qu’il pourra utiliser pour engager et condamner son adversaire lors d’un gank ou si jamais le Titan passe devant dans le duel. Et à l’heure des combats d’équipe, Son R (Grenade ASM) permet d’enlever la menace principale adverse lors des combats d’équipe; ce qui est encore plus vrai avec les changements opérés sur la Ceinture de mercure et le Cimeterre mercuriel.

On a aussi hésité pour…


Graves reçoit un nerf via l’harmonisation du Gage de Sterak et de l’Hexdrinker/Malmortius, limitant le build qui visait à abuser des 2. Le Couperet Noir semble déjà en passe de remplacer le Sterak, mais Graves recule tout de même légèrement en solo Q (beaucoup moins en team / groupe).


Wukong
a regagné un peu en puissance pour des raisons similaires à Darius
, tout en profitant d’un énorme engage capable de dominer les combats d »équipe.


Gnar
profite du changement opéré sur le Couperet Noir pour récupérer plus rapidement un objet souvent présent dans ses build. Naturellement à l’aise face aux tanks, on pourrait revoir le Yordle préhistorique abuser de la meta avec son build Maillet gelé + Couperet noir.

 Jungle

God Tier

Malzahar profite de sa refonte pour se faire une place parmi les junglers. Les êtres du néant de son nouveau Z (Nuée du Néant) vont tank les monstres à la place de leur maître qui ressort de la majorité de ses camps sans avoir subit de dégâts, pendant que son E (Visions maléfiques) renforce son clean et lui offre de la régénération de mana. Petit détail aillant son importance, son passif (Plan du néant) rend Malzahar assez difficile à contrer lors d’un gank. Et une fois son R (Poigne du Néant) débloqué, le Prophète du Néant se transforme en une sorte de Warwick AP et à distance qui viendra probablement concrétiser un kill sur chacun de ses ganks.
Le 6.95 équilibre un peu le champion sans l’écarter de la jungle. Malzahar est plus équilibré et ne peut plus faire un tout droit dans sa jungle dès le niveau 1, mais il reste très solide à ce poste.

Kindred reçoit un nouveau nerf sur ce patch qui vise à limiter son aisance (et snowball) en early game. Le build du champion montant déjà son A (Danse de flèches) en priorité, il ne s’agit donc ici que d’un ralentissement pour Kindred qui finira par retrouver ses marques. A côté de ça, le nouvel enchantement Rasoir sanglant et la nouvelle Guinsoo semblent rentrer dans le build du champion et permettent aux Chasseurs éternels de rester en forme.

Zac reçoit un buff très intéressant sur ce patch, avec l’accélération de son retour à la vie lorsque son passif (Division cellulaire) s’active, délai désormais lié à votre niveau. Ajoutez-y un boost de sa vitesse de déplacement (léger, mais ça se prend), un up de l’enchantement Titan cendré et un changement qui l’arrange bien sur le Visage spirituel, et le champion retrouve de quoi s’imposer dans la jungle. Toujours pénible à abattre et capable de sortir de nulle part pour gank ou engager un combat, Zac a de nouveau de quoi terroriser la Faille.

Gragas reste dominant sur ce patch, bien qu’en léger recul face au bouleversement qu’apporte ce 6.9. L’Ivrogne est relativement solide face à n’importe quelle adversaire, et peut facilement trouver sa place dans toutes les compositions d’équipe en apportant au besoin poke, dégâts AP, contrôles et tanking… et même un peu de tout ça en même temps!

TopTier

Amumu a toujours conservé un très bon win rate, et le conserve encore sur ce 6.9. Relativement simple à prendre en main, le champion propose des dégâts qu’il ne faut pas sous-estimer et peut bien souvent valider un kill sur une simple bandelette. Quant à son R (Malédiction d’Amumu), il peut toujours retourner un combat (voire une partie) à lui seul et ce même si la momie se retrouve à la traîne.

Fiddlestick reçoit lui aussi un très bon buff sur ce patch, et vient compléter la panoplie des champions AP pouvant dominer la jungle. Les changements sur son Z (Drain) lui simplifient le clean en early, alors que l’ajout de 2 rebonds supplémentaires sur son E (Vent des Ténèbres), en priorité sur une cible affectée par son Drain, lui permettent de mieux combiner ses sorts sur une même cible afin de ne plus lui laisser aucune chance de fuir. Mais c’est bien la mise à jour de son passif (Effroi) qui rend l’épouvantail tellement fort: le gain de vitesse de déplacement se combine trop bien avec son style de gank, et lui permet de rattraper n’importe qui sur son ultime.

Volibear demeure très présent en solo Q sur ce patch, et toujours aussi efficace. La simplicité mécanique du champion rend ses ganks redoutables, et l’ours en armure peut ainsi appuyer sur les erreurs adverses via la mobilité de son A (Orage fulgurant). Bien qu’il soit possible de le kite, il demeure délicat de prendre le combat face à l’ours sans information sur son passif (Elu de la tempête) ou sans Embrasement à disposition. Trop souvent méconnu ou sous-estimé, Volibear fait partie de ces champions qui peuvent facilement surprendre vos adversaires.

Ekko reste globalement en forme sur ce patch. Efficace au top comme en jungle, il s’équipera ici davantage en AP avec les Echos Runiques, bien souvent complétés par un Sceptre Abyssal (qui offre désormais 10% de CDR). N’hésitez pas re-tester la maîtrise Décret du lord fulminant: moins puissant en terme de tanking mid/late game que la Force des âges, la maîtrise vient renforcer les early gank du champion qui pourra alors s’offrir un meilleur snowball sur votre départ AP.

On a aussi hésité pour…


Trundle
entre petit à petit au poste de Jungler, avec un build bruiser sous fond d’enchantement Rasoir sanglant qui lui permet de littéralement écraser le moindre tank qui se trouverait sur son chemin, laissant tout le loisir au roi des Trolls de s’attaquer au reste de l’équipe.


Graves reste très solide dans le rôle de jungler, l’harmonisation du Sterak et de l’Hexdrinker/Malmortius l’affectant moins sur ce rôle. Le Hors-la-loi conserve un très bon clean de jungle et propose toujours d’énormes dégâts en fight.


Elise
dont les early ganks sont redoutables, une fois l’accès à son E (Cocon) validé.
L’araignée est toujours capable de dominer l’early game, mais elle est plus exigeante mécaniquement et peut parfois peiner à trouver sa place en team fights de fin de partie.

MidLane

GodTier

ZedPortrait.pngAhriSquare

Malzahar est sans doute le grand gagnant de ce patch. Son rework lui permet désormais d’agresser son adversaire encore plus efficacement via son Z (Nuée du Néant), tout en conservant un impact énorme à l’acquisition de son R (Poigne du Néant), sort qui propose même désormais un effet de zone intéressant lors des combats d’équipe. Son manque de mobilité reste son plus gros point faible, mais le champion est définitivement l’homme à abattre de ce patch.
Le 6.95 équilibre le champion en offrant un peu d’air à ses adversaires de lane. Malzahar reste dominant malgré ces ajustements, son style sera simplement « un peu » moins agressif et lane bully qu’avant ce hotfix.

Zed a hurlé de joie à la lecture de ce patch note. La Ceinture de mercure et le Cimeterre mercuriel ne pouvant plus que supprimer les contrôles de foule, le R (Marque de la mort) de Zed lui est donc assuré et permettra d’écarter du jeu tout champion se trouvant à sa portée, et ce peu importe le moment de la partie ou son équipement. Déjà en forme sans ça, le Maître des Ombres est plus à redouter que jamais!

Ahri compense ce qu’elle aurait pu perdre sur ce patch avec la nouvelle version du Morellonomicon. L’objet est fait pour les champions voulant être agressif, et sa recette se décompose parfaitement autour de différents effets et paliers qui offrent à son (futur) propriétaire le choix dans l’ordre à suivre. Ajoutons un gain en délai de récupération sur le Sceptre abyssal (troqué contre un peu de puissance), et la renarde gagne ici un build lui permettant de maximiser ses 40% de CDR et d’abuser ainsi de sa mobilité.

Azir commençait déjà à revenir avant ce patch, et confirme ce retour. Le champion demande un peu d’entrainement mais il dispose d’une énorme force de poke et de push/depush, et finit par outscale ses semblables AP. C’est au moment des combats d’équipe que s’exprime le mieux sa puissance tant le champion dispose de lourds dégâts de zone, et une virgule bien placée lui permet d’aller chercher un champion isolé ou trop à l’arrière. Au moment de siège, son range et son passif lui permettront de se rendre plus efficace que quiconque dans ce genre de situations.

TopTier

Brand bénéficie lui aussi de son rework pour revenir au meilleur de sa forme. Le burst du champion diminue légèrement mais le Vengeur flamboyant dispose désormais de meilleurs dégâts « sur le temps », notamment au moment des combats groupés. Son nouveau passif lui donne également de quoi répondre aux tanks, et vient compléter l’avalanche de dégâts de zone que le champion est capable de déployer. Brand est bien de retour.

Vel’koz, un autre mage qui profite de son rework. Une tenue de lane qui se voit simplifiée par un regain en mana sur son A (Fission du plasma), un passif qui gagne un ratio d’AP et un R (Désintégration du forme de vie) qui peut littéralement pulvériser toute une équipe si bien placé (et préparé). Au delà de ces changements Velkoz conserve ses forces (poke et combos), mais trouve (enfin) sa place parmi la caste des Mages.

Veigar quitte un peu son farming passif jusqu’à pouvoir instant n’importe qui. Le champion peut désormais mieux profiter de sa phase de lane pour dominer son adversaire et grossir à ses dépends. Un peu moins combo instantané face aux mages, le Seigneur des maléfices compense avec un plus grande aisance face aux tanks. Entre ces changements et le contrôle de terrain qu’il est toujours capable d’apporter, le Yordle s’impose de nouveau sur la mid-lane de sur ce 6.9.

Annie revient elle aussi sur ce 6.9 en profitant de ses quelques ajustements. La fillette se retrouve moins « combo-one-shot » qu’elle n’a pu l’être, mais elle gagne en dégâts sur la durée une fois Tibbers invoqué. Ce nouveau compagnon lui ouvre ainsi de nouvelles perspectives de jeu et rend le champion moins dépendant de son Flash-R sous passif chargé, tout en restant la principale menace lors des combats groupés.

On a aussi hésité pour …


Aurelion Sol
demande suffisamment de maîtrise avant d’être sorti en ranked. Mais le champion dispose de très bons dégâts en plus d’une capacité de décal incomparable, et se retrouve finalement à l’aise sur ce début de patch 6.9.


Morgana qui propose de très bons dégâts pour une tenue de lane assez simple d’accès. L’Ange déchu peut elle aussi parier sur ses dégâts ou s’orienter davantage support en fonction de votre phase de lane ou des besoins de son équipe.

AD Carry

GodTier

LucianPortrait.pngEzrealPortrait.png

Lucian reste sans doute encore l’ADC le plus en forme. A l’aise dans quasiment tous les duo de la bot lane, puissant à quasiment tous les moments de la partie, mobile et capable de burst une cible ou une tour, Lucian a décidément tout pour plaire sans être forcément OP. Ce qui lui permet de rester puissant sans redouter un nerf de Riot.

Caitlyn revient fort dans nos soloQ. Sa portée lui permet d’abuser de sa bot-lane ou de rester hors portée de la ligne de front adverse, et le poke de son A (Pacificateur de Piltover) ou même de son passif (Tir à la tête) la laisse appliquer une bonne pression en phase de lane. La championne peut toujours souffrir un peu vers le milieu de la partie, mais son late game et sa capacité à siège une tour sont difficiles à concurrencer.

Ezreal baisse légèrement de patch en patch, entre le nerf du Gantelet givrant (6.8) et le changement ici sur la Larme de la déesse qui s’apparente à un léger nerf pour un champion comme Ezreal. Le champion conserve un très bon poke mais il lui faudra probablement mieux gérer sa mana désormais. Après, Ezreal reste Ezreal et son blue build lui permet de rester efficace contre les tanks et la meta actuelle. Alors certes l’Explorateur prodigue a légèrement baissé ces derniers patchs, mais ne vous méprenez pas car le champion reste fort.

Jhin peut s’avérer être un ADC surpuissant quand mis dans les bonnes mains. La bonne maîtrise du champion vous permettra de déployer des dégâts colossaux, tant en escarmouche que pendant les combats d’équipe. Les mécaniques du Virtuose peuvent même lui permettre de compenser son manque de mobilité par un très bon kiting (qu’il vous faudra sans doute travailler au préalable). Tous ces points s’avèrent encore plus vrais en solo Q de bas niveau où les gens ont vite tendance à vous oublier et vous laisser abuser de votre portée, ce qui fait du champion l’un des tous meilleurs du moment.

TopTier

Vayne s’impose toujours en tant qu’hyper carry capable d’exploser en late game. L’ADC aura besoin d’un bon peel de la part de votre équipe pour être efficace, mais elle est sans doute l’une des meilleures réponses aux énormes front lanes, du moins en solo Q. Sa phase de lane reste sans doute son plus gros point faible, bien que ce ne soit pas toujours vrai en solo Q selon votre niveau.

Sivir reste l’ADC fait et choisi pour les combats d’équipe. Son R (En chasse) permet à son équipe d’engager ou de désengager un combat, alors que son Z (Ricochet) peut infliger des dégâts colossaux à l’ensemble de l’équipe adverse si jamais il enchaîne ses critiques. La championne peut cependant vite tomber derrière si la partie se passe mal, la faute à sa portée relativement courte qui peut la forcer à s’exposer pendant la phase de lane, et il sera peut être difficile de repasser devant en solo. Sachez pourquoi vous sélectionnez ce champion, et jouez avec ses forces.

Jinx alterne entre la méta et ses environs au rôle d’hyper carry fait pour les combats d’équipe. Avec une phase de laning qui peut ressembler un peu à celle de Caitlyn, c’est véritablement au moment des teams fights ou des prises d’objectifs que la Gâchette folle peut exploser et abuser des resets de son passif (Enthousiasme) pour emballer une partie.

Twitch revient dans nos soloQ au même niveau que les autres hard carry du jeu. Relativement faible en early, il lui faudra son niveau 6 avant de rencontrer son 1er pic de puissance. Abusez-en d’ailleurs si vous êtes avec un support agressif vous permettant de rentabiliser votre R (Ratatata). Si suffisamment en avance en mid-game, abusez de votre A (Embuscade) pour jouer à l’Assassin et abuser des autres lanes. Et une fois en late, faites vous oublier pour surgir de nulle part sous ultime et décimer les rangs ennemis.

On a aussi hésité pour …


Kog’maw alterne entre sur-puissance et perte de vitesse, et c’est bien dans ce deuxième cas de figure qu’on le retrouve ici. Le nerf de la Guinsoo fait mal au champion qui devra sans doute s’adapter, ou attendre bien plus longtemps avant de retrouver son pick de puissance. Alors Kog’maw reste fort en very late, mais il devient difficile de le conseiller…


Kalista reste un champion très fort en team ou dynamic Q, sans doute moins en solo. Véritable plaie pour vos adversaires si vos mécaniques sont suffisantes, vous apporterez également l’assurance de valider Drakes ou Nashors, objectifs très contestés sur ce patch.

Support

GodTier

Thresh a besoin de maîtrise pour être efficace, mais placé dans les bonnes mains le champion fait des merveilles tant son kit de sorts est complet. Capable d’engager ou de désengager, de peel ou de contrôler l’espace, mais également d’agresser son ou ses adversaires en lane, le Garde aux chaînes est décidément en forme ces temps-ci.

Soraka reste dans ce top 4 qui bouge finalement peu. Le soin apporté par le champion suffit bien souvent à épuiser l’adversaire, compensant les erreurs de votre ADC et transformant quasiment n’importe quel trade en trade gagnant. Les quelques contrôles (légers, mais présents) dont disposent la prêtresse permettent souvent de valider un combat d’équipe, bien qu’ils vous forceront sans doute à vous exposer légèrement. Si vous êtes capable de rester extrêmement safe, alors Soraka vous permettra de faire briller votre ADC.

Taric est revenu depuis son rework au 6.8. Malgré le nerf de son E (Éblouissement), la possibilité d’en faire une double source d’étourdissement reste un atout incroyable tant pendant la phase de lane que lors des combats d’équipe. Mais c’est surtout son R (Lumière cosmique), inchangé sur ce patch, qui rend le champion si puissant et difficile à écarter d’une partie.

Braum apprécie la méta et conserve sa place dans notre liste malgré l’arrivée de quelques mages sur ce poste. Le Cœur de Freljord se révèle être à l’aise face aux tanks peu mobiles (et aux champions peu mobiles en général d’ailleurs), lui offrant un bon avantage sur quelques un des supports en forme du moment. Son R (Fissure glaciale) permet d’éradiquer une cible sur son simple engagement, ou de diviser une équipe en deux.

TopTier

Alistar reste ce qui se fait de mieux en terme de tankiness. Il lui faudra malheureusement souvent attendre son niveau 6 et son R (Volonté de fer) avant de briller sous les tours adverses ou au milieu de la mêlée, ce qui lui vaut ce léger recul.

Zyra bénéficie d’un joli up avec son rework. L’apparition de graines passivement autour de Zyra facilite sa phase de lane et la rend moins dépendante de ses sorts, qu’elle peut désormais consacrer pleinement à l’agression et au contrôle de ses adversaires. Riot renforce ainsi le jeu de la Dame aux ronces et la recentre encore un peu plus sur le contrôle de l’espace. Le résultat est une Zyra qui revient plus à l’aise que jamais dans ce rôle de support, où le contrôle de l’espace est  justement très impactant.

Janna reste très solide dans son style: poke, protection et disengage. La championne est toujours parmi les plus efficaces pour contrôler l’espace autour d’elle ou préserver ses mates. Les champions capables de hard engage revenant à la mode, le R (Mousson) de Janna représente un énorme atout pour votre équipe.

Annie perd un peu de son burst capable (à l’époque) de two-shot quasiment n’importe qui. En compensation Annie gagne en réduction de dégâts subits via son E (Bouclier en fusion), ce qui lui permet de mieux encaisser le rythme de la bot-lane. Du côté de son R (Invocation: Tibbers), son ours gagne en intérêt et en puissance après son invocation, bien que ce soit toujours sur ce point que l’Enfant des ténèbres reste la plus dangereuse.

On a aussi hésité pour…


Blitzcrank
reste énormément dépendant de son A (Grappin propulsé) pouvant faire de lui un support relativement faible en lane (si rien ne touche) mais complètement game-breaker sur le moindre de ses grappins en mid/late game.


Nami
dont le poke et le heal peuvent rapidement agacer sur la bot-lane. L’Aquamancienne est malgré tout toujours capable de sublimer son ADC, et autant son R (Raz-de-marée) que son A (Prison aqueuse) peuvent devenir game breaker au moment des combats d’équipe.


Bard
est un support redoutable en 5v5, mais pouvant trop facilement trahir vos coéquipiers en solo Q s’ils ne sont pas habitués au champion (stress de l’ADC esseulé et gaspillage de CD importants dans/pendant votre ultime). Mais si vous jouez en dynamicQ, ou si vous vous sentez suffisamment confiant sur le champion, alors n’hésitez pas à le sortir.

 

Tier list proposée par Shed et xWormer.

c27e554aae3b9803d9558f354e9b1c09Utilise le code — progressersurlol — pour bénéficier de 10% de réduction chez notre boutique partenaire !

Rends toi sur http://boutiqueleagueoflegends.com/

Vous aimerez aussi...

12 réponses

  1. Thyo dit :

    J’ai vu Bjergsen sortir Gangplank a de nombreuses reprises en midlane, avec des runes CDR et parfois un start à l’Anneau de Doran… Cela lui garantit un très bon early et de bonnes opportunités de kill… Sans oublier que, late game venant, le build Critplank associé Parrrley, et une tankiness grâce au Sterak et à son Z fait de lui un excellent personnage! Vous le classer vers où environ?

    • xWormer dit :

      GP est un champion très fort, et même assez en forme en ce moment sur la mid-lane davantage qu’au mid (dans une version 0/18/12 en général).
      Son rythme de lane assez particulier fait qu’on ne l’a pas retenu dans le top 8 mais il pourrait largement valoir sa place. Mais si tu touches le late game, il suffit souvent d’un barril pour détruire un fight.
      C’est un personnage à surveiller, n’hésites pas à le jouer 🙂

  2. Ryrou dit :

    J’aurrai bien vu une petite LeBlanc Top voir God tier en midlane, vu les ressents changements des mages, la midlane en est infestée, donc plus de proies pour notre chère Manipulatrice, même malzahar ni peut rien (j’ai jouer le match up plusieurs fois) vu son poke permanent au Q elle lui casse son shield ensuite OS avec une combo bien exécutée .

  3. Huginn dit :

    Et nidalee jungle ça vous tente pas plus que ça ?

    • xWormer dit :

      Nidalee a pas mal reculé avec les récents patchs, du moins pour le niveau soloQ auquel nous nous adressons.
      Elle est plus exigeante mécaniquement que d’autres champions, surtout si tu veux invade et snowball tes lanes.
      Du coup on lui a préféré des champions plus simples, sans dire pour autant que la Cougar est un mauvais pick.

  4. jungler dit :

    Aurelion difficile à maîtriser ? Je trouve pas.

    • xWormer dit :

      Mécaniquement il ne propose rien d’incroyable on est d’accord.
      Mais il faut s’habituer à son rythme assez particulier, et au champion dans son ensemble pour être efficace lors des decal, lors des team fights ou pour éviter/survivre à un gank. Voilà tout 😉

  5. Glodaré dit :

    Franchement avec le nerf de la QSS une Morgana support en god tier serai normal, car le Black Shield est important

    • xWormer dit :

      Morgana est clairement un bon pick au poste de support. Après peut être pas God Tier.
      Elle pourrait prendre la place d’Annie par exemple. On va de toute façon suivre l’évolution des picks sur l’ensemble des lanes, et si Riot n’enchaine pas trop vite sur le prochain patch on proposera sans doute une mise à jour de nos listes.

  6. Thanaftos dit :

    Oo Vayne pas god tier ? Avec une guinsoo c’est vraiment l’un des picks les plus op que j’ai vu de ce patch ! ( Si besoin de preuves allez voir Gosu ^^ )

    • xWormer dit :

      Oui Vayne c’est fort en ce moment, comme globalement les 5 premiers ADCs de cette liste.
      On a pas mal hésité à la placer God tier. On verra dans si on la monte d’un cran lors d’une update de la liste 🙂

    • Ryrou dit :

      Le build de Vayne est assez cher, donc ces deux items (BotRK/Guinsoo) arrivent un peu plus tard que ceux des autres adc, en plus elle n’est pas God tier car sa planning phase est pourrie à niveau égales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.