Focus sur l’Argent

c27e554aae3b9803d9558f354e9b1c09

Utilise le code — progressersurlol — pour bénéficier de 10% de réduction chez notre boutique partenaire !

Rends toi sur http://boutiqueleagueoflegends.com/

————————————————————————————————————————————-

Cet article est dédié au palier Argent.

Suite logique de notre Focus sur le Bronze, il est désormais temps de s’attaquer au palier supérieur. Comme son prédécesseur, cet article essaye avant tout d’observer et d’analyser ce qu’il se passe dans le palier Argent afin de vous donner les clés qui vous permettront d’en sortir.

Le palier Argent

Même question que précédemment : Pourquoi s’arrêter sur le palier Argent ?

Réponse similaire : parce qu’il s’agit également de l’un des plus gros paliers du jeu en terme de population, et même du plus gros au moment où j’écris ces lignes (quasiment 40% des joueurs de LoL).
Mais s’il fallait voir le Bronze comme la base de la pyramide triant les joueurs de LoL vers les plus hautes sphères, le palier Argent vient après lui alors qu’il est souvent plus large (on reprendra une forme de pyramide à partir de l’Or). Le joueur Silver, c’est en quelque sorte le joueur moyen ou lambda de League of Legends. Il fait partie de la majorité des joueurs, et de celle ayant « compris » le jeu. Les bases sont là, mais le chemin est encore long avant d’arriver au Challenger.

« Argent ou Bronze, il y a réellement une différence?»

Oui, il y a une différence.
La plupart des joueurs Argent sont mécaniquement plus propres, un peu plus regardants de leur jeu, et en général désireux de bien faire et de progresser. Les bases du jeu sont acquises, nous sommes entrés dans le palier Argent.

SilverV

Les joueurs Argent

Dans son article Ce qui te sépare du ChallengerØslõh nous présentait également la catégorie Argent.
Il y dresse un très rapide constat de ce que sont les joueurs évoluant entre les divisions Argent V (ceux qui retrouvent leurs camarades du Bronze) et Argent I (ceux qui pensent sérieusement au palier Or).

En suivant mes collègues et amis, j’ai logiquement été amené à jouer énormément en Argent. Je dirais que cette division est sans doute la plus difficile à catégoriser, tant les profils de joueurs y sont variés. Si j’avais à catégoriser les joueurs Argent, je dirais qu’on y trouve :

  • Des joueurs au niveau sensiblement équivalent au « top Bronze », et qui sont restés dans le même état d’esprit
  • Les joueurs de lane: ceux qui ont compris leur(s) champion(s) et comment dominer leur ligne en micro, mais pas forcément l’aspect macro du jeu
  • Les joueurs d’équipe, que l’on commence à croiser par-ci par-là: leur compréhension macro va au delà de leur micro, mais les mécaniques sont encore pauvres pour en profiter pleinement

Plus on progresse dans cette division, et plus on croise des joueurs commençant à cumuler un peu des 2 aspects du jeu (macro et micro). La promesse de l’Or laisse apparaitre une sorte de boost et de plus-sérieux. Mais voyons dans le détails qui sont ces joueurs Argent.

ClimbingSilver

Ce qu’il manque aux Argents

Tout comme le Bronze, voire même davantage que le Bronze, l’environnement du palier Argent est trop large pour être parfaitement décrypté. Mais il y a tout de même toute une liste de choses que l’on peut y observer.

Tilt

Là où les joueurs Bronze tombaient facilement dans le flaming et la rage, insultant leurs coéquipiers et remplissant le chat du jeu de jolies petites *****, le joueur Argent sera davantage sujet au tilt. Pas forcément au tilt « verbal », mais aux autres formes de tilt. Sous l’effet du tilt, le joueur Argent aura tendance à concéder énormément de morts.

  • Tilt par inattention: le joueur fait une erreur, se fait punir et meurt. Il se le reproche, tilt à cause de ça, et ce tilt l’amène à commettre d’autres erreurs (et à mourir).
  • Tilt de par méconnaissance: mauvaise connaissance d’un timing de jeu, d’un champion ou d’un pic de puissance. Notre joueur se fait surprendre, et meurt.
  • Tilt par greed: l’attirance de cet adversaire à 10 PV ou de ce sbire qu’il faut absolument récupérer l’amène à rester trop longtemps, à s’exposer, et à mourir.
  • Tilt par vengeance: son adversaire l’a tué, notre joueur crie vengeance. Il revient en voulant corriger le tir, et meurt à nouveau.
  • Tilt par projection: ses coéquipiers ne réagissent pas comme il le voudrait, pas comme lui l’aurait fait. Il s’expose à cause de ça, meurt, s’agace et tilt.
  • Tilt par Tilt: l’accumulation de son propre tilt (sous toutes ses formes) et de celui de ses coéquipiers le fait tilt…

C’est un phénomène très visible dans cette division, et qui perdure encore un peu dans les paliers supérieurs. Alors que le tilt prendra d’autres formes dans d’autres ligues, ce sont toutes ces formes dites passives qui dominent ici. L’inexpérience de notre joueur Argent va mettre en exergue tous ces petits défauts et l’exposer au tilt. Toutes les raisons sont bonnes pour concéder un kill, puis un autre… La majorité du temps silencieux, ce tilt peut malheureusement prendre des dimensions catastrophiques: over feeding, incapacité réagir ou à lire la partie, vision fermée, farming ridicule, absence d’efficacité… et parfois jusqu’au tilt plus visible (pings en masse, râles, demandes d’aide répétées, désertion de sa ligne…).

« Ha super. Donc, toute mon équipe va tilt et feed. Et moi, je fais quoi dans tout ça ? »

Vos coéquipiers ne sont pas en tilt par défaut.
Par contre, quelques détails suffisent à le faire tilt. Eux comme vos adversaires. L’important ici, comme pour le fait de se maîtriser en Bronze (et de ne pas flame/rage), sera de vous efforcer à ne pas tilt. Restez concentré et tenez votre rôle en faisant de votre mieux pour être efficace. Reconnaissez vos erreurs au plus vite pour chasser toute frustration de votre esprit, et vous vous assurerez au moins de ne pas tilt vous.
Lorsque vous mourrez ou manquez une action ou un objectif, donnez quelques explications à vos coéquipiers. Un simple « My bad » ou « mid flash/ignite » viendront réconforter vos coéquipiers.

Vous êtes mort, mais vous en comprenez la cause et la reconnaissez. Vous adaptez votre jeu et jouez plus défensivement, attendant votre jungler ou un erreur de votre adversaire. Vos coéquipiers garderont foi en vous, pourvu que vous ne commettiez pas trop vite encore et encore la même erreur (mort en 1v1, dive douteux, go-in approximatif…). Même si vous ne finissez pas par gagner, vous reconnaissez et contrôlez votre tilt. Vous savez faire une pause quand il le faut, pour revenir en jeu l’esprit libéré et prêt à gagner.

League_of_Tilt

Gagnez les trades

C’est peut-être plus vrai pour le bas du palier (encore que…), mais les joueurs Argent ont encore tendance à sur-réagir aux actions de leurs coéquipiers ou de leurs adversaires et à prendre toutes les agressions, bonnes ou mauvaises. Leur skill shot touche l’adversaire? Ils enchainent. L’adversaire agresse? ils répliquent. Leur support tente un sort? ils lâchent la sauce. Ils ont appris leurs combos et essayeront trop souvent de les poser en entier, peu importe la situation. Ils prennent ces agressions au milieu des sbires adverses, jusqu’à la mort ou à devoir flash out. Ajoutez à ça un peu de tilt, et ça peut expliquer en partie tous ces joueurs que l’on peut voir à 8, 10 ou 12 morts. Ils ont des kills pourtant, sûrement même autant que leur adversaire. Mais ils meurent beaucoup trop, se feed au passage OK, mais ils feed des adversaires qui vous mettront en difficulté.

Il ne sert à rien de prendre tous les trades, trop longtemps, tout le temps.

« Mais mon Thresh a placé son A sur l’ADC adverse… Il faut bien qu’on le tue non? »

Non. Votre support a réussi son sort, il est temps d’appliquer quelques dégâts si la situation le permet. Mais pas de mourir pour ça en grillant vos 4 sorts d’invocateur.

Un trade est dit gagné si l’ensemble « HP + Mana + délais de récupération » dépensé par votre champion (ou équipe) est inférieur au même ensemble consommé par votre adversaire. Il faut savoir vous arrêter lorsque vous avez posé tout ce que vous pouviez sans vous exposer. Accumuler des trades gagnants vous permettra de dominer votre duel et vous amènera naturellement un kill, puis un autre.
Si ce rapport s’inverse après un trade trop long, c’est que vous l’avez perdu et votre adversaire pourra vous dominer.

Duel

Laning phase… et?

Malgré ce que je décris depuis le début, le niveau de jeu est plus haut qu’en Bronze et la phase de laning est mieux gérée dans son ensemble.

  • Les champions sont mieux maîtrisés et les combos posés plus efficacement. L’équipement est au moins cohérent et les maîtrises logiques la plupart du temps. Le joueur Argent sait en général comment répondre à son adversaire ou comment appliquer ses dégâts, même s’il ne connait pas encore complètement toute la portée de son rôle.
  • Le farming est plus constant. Même s’il reste limité, on observe beaucoup moins d’écart au farm entre deux joueurs d’une même ligne (à moins que l’un ne domine complètement le match up). Sans atteindre des sommets, il devient plus rare de voir un laner à seulement 50 CS à 20 minutes de jeu.
  • Les joueurs connaissent à peu près les timings de gank et respectent en général le niveau 2 (ou pics de puissance similaires). Ça ne les empêchent pas de se faire surprendre pour autant, notamment lors de mauvais trades, mais c’est en moyenne plus propre qu’en Bronze.

Tout ça donne une phase de laning mieux maîtrisée, et un joueur Argent sera capable de dominer son match up si on lui en donne l’occasion. Jusqu’à prendre la première tour… Et c’est là que ça se gâte en général. Notre joueur Argent ne sait plus quoi faire. Les timings de push et depush lui sont inconnus. Il n’a aucune idée de quel pourrait être l’objectif suivant. Lorsqu’il ne reste pas trop longtemps et trop loin sur sa ligne, il passe de l’une à l’autre plus ou moins par hasard en voulant se regrouper sans trop savoir comment. Son farming est en chute libre.

Place au mid game (puis au late) et à ses combats d’équipes improbables et lors desquels les focus n’ont que trop peu de signification. On se bat par principe, hors timing et loin de tout objectif, offrant autant d’occasions à nos adversaires de revenir.

« Attends. On a tout bien fait en early, on a gagné notre ligne, et on va perdre? »

Ce n’est pas une fatalité, et ça ne veut pas dire qu’on ne voit aucun stomp ou partie se déroulant parfaitement. Mais dans cette ligue la victoire n’est pas encore assurée sur un simple bon début de partie (même pas en cette fin de saison 6, non non).
Sans aller jusqu’à la défaite, l’équipe qui prendra l’ascendant en début de partie aura souvent tendance à perdre du temps une fois les premières tourelles tombées. Au lieu de capitaliser sur une avance aux gold, l’équipe dominante va perdre du temps sans savoir comment accroitre cette avance.
A l’inverse, il n’est jamais plus simple de surprendre son adversaire que lorsqu’il a pris votre tourelle et que son équipe se coordonne mal face à cette nouvelle situation. Vous aurez souvent du temps pour farm et rattraper un peu votre retard. Ils s’éloigneront de leur tour, hors timing, et vous aurez l’occasion de les punir avec votre jungler ou sur une rotation. Sans aller jusqu’à vous redonner l’avantage, ils vous permettront bien souvent de revenir dans la partie. Petit à petit.

Regroupements, rotations, coordination et prises d’objectifs. Autant de notions importantes qui manquent à nos joueurs Argent.

Illustrated

Connaissances encore légères

Les joueurs Argent connaissent les bases du jeu. Mais il leur manque encore énormément de choses pour parfaitement maîtriser leur sujet :

  • Méconnaissance du matchup: pourquoi ce Renekton domine-t-il ma Riven. Pourtant c’est fort Riven nan?
  • Méconnaissance des détails: reconnaître les pics de puissance, savoir prendre en compte les infos de matchups (équipements, niveau, junglers…), etc.
  • Difficulté d’adaptation: savoir changer/adapter le rythme à son adversaire, savoir changer son build lorsqu’on est derrière ou selon le matchup
  • Méconnaissance macro: Tenue et pression sur les lignes, forces et faiblesses des équipes, quels objectifs à quel moment…

Je viens de le dire, les joueurs Argent sont plus propres dans leur jeu individuel. Mais beaucoup de détails leur échappent encore (et c’est bien normal). Dès qu’on les sort de leur zone de confort ou de leurs habitudes, ils ont tendance à s’égarer et à ne pas savoir s’adapter: match up inédit (pour eux) voire négatif, jungler qui les campe, incapacité à faire fructifier son avance… Et cette méconnaissance peut se poursuivre plus tard dans la partie, à l’échelle de l’équipe.

« OK donc, l’Argent c’est mieux… mais c’est pas mieux. Ça reste la loterie quoi? »

Par analogie avec le joueur Bronze, le joueur Argent est au stade de l’Incompétence consciente: il a conscience de ses lacunes, mais ne sait pas encore comment les corriger.
Il se peut même que cette conscience génère chez lui une forme de tilt par frustration, car son attente sera souvent supérieure à sa performance (il sait ce qui ne va pas, il veut faire mieux, mais ne sait pas comment et donc échoue). Le côté positif, c’est qu’il a identifié ses faiblesses et même s’il ne parvient pas encore à les corriger, il en a conscience et fera de son mieux pour les contourner ou éviter de les exposer. Il connait également ses forces, et devrait savoir appuyer dessus. Il sera même assez souvent réceptif à vos conseils, pourvu qu’ils soient donnés de la bonne façon.

Strat-300x150

Ce qu’il vous faut acquérir

Les faiblesses du joueur Argent ont été identifiées, ou du moins les plus grosses ou les plus stéréotypées. Il en existe énormément d’autres, et chacun d’entre vous pourrait venir décrire ici sa propre expérience, d’un joueur ayant ruiné ou porté sa partie d’une toute autre façon. Quoiqu’il en soit, il s’agit ici des points généraux les plus communs. En avoir conscience et travailler dessus vous permettra de progresser, et les quelques points ci-dessous devraient vous aider à vous approcher du palier suivant plus rapidement.

Augmentez votre panel de champions

Je vous conseillais de vous focaliser sur 1 seul champion (par rôle) dans le Focus sur le Bronze. Ce conseil reste encore vrai à ce ELO, mais il est temps d’élargir un peu votre champ de possibilités. Ca peut devenir intéressant de vous trouver un deuxième champion pour chacun de vos deux rôles, voire même un troisième.

  • Champion 1: celui que vous jouez depuis le début et que vous continuerez d’utiliser le plus. Vous continuez de le jouer s’il est dispo, et le choisir sans connaître votre adversaire ne doit pas vous faire peur. Vous avez une grande connaissance dessus, vous savez tenir votre ligne peu importe le match up ou presque.
  • Champion 2: Etudiez les contres à votre champion 1, et déterminez le genre de champions qui vous posent problème. Choisissez votre champion 2 afin qu’il soit à l’aise face à ceux-là. Entrainez-vous dessus et tenez-vous prêt. Vous avez pigé le truc: vous choisirez votre champion 2 à chaque fois que vous connaîtrez votre adversaire et qu’il vous semble trop risqué de sortir votre champion 1.
  • Champion 3: celui-là n’est pas obligatoire, mais c’est tout de même quelque chose que je conseille. Chaque meta, chaque patch a en général sa bête noire, le champion OP du moment. Si ce champion correspond à votre style et à votre rôle, étudiez le et entrainez-vous dessus. S’il est laissé disponible (et que vous êtes réellement aguerri dessus), n’hésitez pas à en abuser. Il est jugé OP, il se veut efficace, et quelques-uns de vos adversaires pourraient très bien commencer à tilt dès la sélection de votre champion.

Vous continuez ainsi de jouer sur vos 2 rôles principaux, et idéalement vous continuez à jouer votre Champion 1 sur chacun d’eux. Mais désormais, vous êtes prêt à counter-pick un peu l’adversaire, vous apportez plus de choix à votre équipe. Bref vous devenez un meilleur joueur.

Évitez d’en jouer trop, c’est toujours inutile pour le moment.
Renseignez-vous sur les forces et faiblesses de chacun de vos champions. Comprenez-les.
Apprenez leurs combos, leur équipement et leur rôle. Soyez prêt à vous adapter dans le spectre de vos possibilités, afin de répondre à votre ligne ou aux besoins de votre équipe.

« Mais il y a trop de champions qui me contrent. Et je ne peux pas apprendre un par un chacun de leurs contres si? »

Non, et vous n’en avez pas besoin.
Le truc, c’est de penser aux contres que vous risquez de rencontrer. Faites l’impasse sur les champions atypiques qu’on ne croise qu’une partie sur 50. Ça vous arrivera de tomber face à eux, mais tant pis. Concentrez-vous plutôt sur les champions que l’on croise réellement, ceux qui ont de fortes chances d’être sélectionnés. Ceux-là, soyez-prêt à les contrer.

Prenons un exemple. Vous adorez jouer Riven au top et vous la jouez plutôt bien.
Riven se fait contrer (entre autres) par Malphite, Renekton ou encore Poppy. Mais également par Tryndamere ou Quinn. La probabilité de croiser un Trynda ou une Quinn reste assez faible, alors que les 3 autres se voient plus régulièrement. Ils représentent un risque plus sérieux, et ils ont des chances d’être sélectionnés avant vous. Si c’est le cas, mieux vaut les éviter et autant savoir comment les contrer.
On oublie donc Quinn et Tryndamere. Renekton et Malphite s’en sortent assez mal face à Illaoi, mais Poppy la domine. Quinn contre assez bien Renekton et Poppy, mais elle a besoin de snowball face à Malphite sous peine de tomber derrière. Kennen contre parfaitement Renekton et Poppy, et s’en sort correctement face à Malphite (qu’il peut même prendre de vitesse en early). Et il y a encore Darius qui peut dominer ces trois-là. Voilà de quoi décider des champions 2 et 3 dans notre exemple.

Sans couvrir toutes les possibilités, vous êtes moins exposé et vous restez efficace avec ce second champion que vous n’utilisez que dans ces conditions: pour vous garder en zone de confort.

ChampionsMasteries150

Soyez prêt à porter votre équipe

Ce point vient rapidement compléter le précédent. Comme on l’a vu plus haut, tout est prétexte en Argent pour concéder une mort. Et donc vos adversaires auront bien souvent un nombre de kills conséquent avant de vous rencontrer. Vous aurez vous-même potentiellement un certain nombre de kills. Mon conseil pour le choix de vos champions: privilégiez ceux capables de profiter de ces kills et de déployer un DPS conséquent (même si vous jouez un tank ou un support). Evitez les champions ou sets d’objets purs tanks.

La raison est toute bête: si vous ne générez pas de dégâts, vous ne pourrez pas gagner si vos coéquipiers sont trop derrière et si votre équipe manque de dégâts. Alors qu’en vous assurant une base de menace sur votre propre champion, vous vous assurez (en partie) de pouvoir profiter de vos kills en menaçant directement vos ennemis. En cas d’égalité sur les autres lignes (1 perdante pour 1 gagnante), vous pourrez décider de l’issue de la partie depuis la vôtre. Même avec 2 lignes perdantes, la partie n’est pas perdue si vous pouvez compenser en dominant de votre côté.
En jouant un personnage sans dégât, vous devrez attendre que votre équipe se regroupe et soit efficace derrière vous. Alors qu’en misant sur vos propres dégâts, vous pouvez espérer remporter des escarmouches, mettre à mal la ligne adverse dominante, ou menacer de vous-même un ennemi ou la base adverse. Vous pouvez peser dans la partie et rendre son issue moins dépendante des autres joueurs.

« Mais une composition équilibrée englobe bien un voire deux tanks non? »

En théorie, et en dehors de considérations relatives à la meta en cours, c’est bien d’avoir un tank. Mais en Argent, avoir un tank n’est pas toujours nécessaire. Gagner ses lignes et être prêt à accélérer la partie est bien souvent plus efficace que de jouer un pur tank.

On a eu en fin de saison 6 un exemple assez marquant: Nunu.
Même si ce n’est pas la seule force du champion, Nunu se transforme en énorme tank très rapidement dans la partie. Et pourtant il a difficilement cumulé 46% de victoire en Bronze, montait autour des 50% en Argent, et s’envolait à plus de 53% en Or pour même finir par dépasser les 54% en Platine et Diamant. Pourquoi ? Car même si Nunu prive le jungler adverse de ressources pour grossir, il se repose beaucoup sur les dégâts de ses laners. Il ne permet pas (ou trop peu) de revenir de situations désespérées.

Comparons le à présent à Amumu, à la même période. La mode du champion était au build AP Bruiser (AP + PV et quelques stats défensives) afin de cumuler dégâts et tankiness tout au long de la partie. Il était déjà à 51% de victoire en Bronze et autour des 52-53% dans les palier Argent et Or, avant de chuter vers les 50% dans les ligues plus hautes. Il tank un peu moins que Nunu mais il reste très tanky. Il est difficile à tuer et inflige facilement de bons dégâts qui lui permettent d’être menaçant de lui-même. Le champion s’appuie moins sur ses coéquipiers. Il est plus efficace à bas ELO.

Apprenez à farm agressivement

L’AFK farm n’est pas toujours suffisant en Bronze, mais il porte bien souvent ses fruits. C’est un peu moins vrai en Argent.

Tout en vous assurant un farm suffisant, il vous faut désormais être capable d’agresser votre adversaire lorsqu’il s’expose. Le punir, en étant capable de gagner vos trades. On ne vous demande pas de le mettre hors ligne, ni de prendre kill sur kill. Mais en plus de vous assurer un farming suffisant pour le palier (5 à 6 cs par minute au minimum), votre adversaire doit se sentir exposé quand il vient chercher ce sbire qui lui tend les bras. Et s’il le fait, vous êtes prêt à le punir: il a récupéré ce CS mais il repart en ayant subit des dégâts. Vous en avez reçu aussi, mais moins que lui. Il consomme ses potions, jusqu’à ne plus en avoir. Vous assurez votre farm tout en le dominant. Sa vie descend et il est confronté à un choix : rester et risquer de mourir, ou rentrer à la base et perdre tout ce farm.

« Mais si je joue agressif face à des joueurs connaissant mieux leur rôle, je vais m’exposer aussi? »

Tant que le match up vous le permet, vous devez faire de votre mieux pour dominer votre adversaire. L’AFK farm ne suffit pas toujours en Argent si vous voulez vraiment gagner la partie, et vous ne voulez pas incarner ce joueur qui ne fait rien d’autre que d’aller et venir sur sa ligne. Il faut apprendre à au moins rythmer votre ligne à défaut de la dominer. On ne vous demande pas de all-in et de tuer votre adversaire en boucle, ni même de vous exposer à tous les ganks de la terre. Car en effet vous devez éviter de concéder une mort inutile. Mais si vous êtes capable de forcer votre adversaire à jouer défensivement, alors vous tiendrez les rennes de votre duel.

Pour passer ce palier il faut apprendre à creuser l’écart avec votre adversaire. Echanger simplement vos sbires pourrait ne pas suffire si vos autres lignes ne gagnent pas.

zoning

Progresser vers les Objectifs

Dans notre focus sur le Bronze, nous vous apprenions à rapidement pousser la vague en cours sous la tourelle adverse après avoir validé un kill, afin de la grappiller et d’être prêt à la valider (la détruire) un peu plus tard. Mais nous avons vu un peu plus haut que les joueurs Argent se sentent vite perdus après la chute de la première tourelle sur leur ligne.

En Argent, il faut comprendre que la partie ne s’arrête pas à la T1 adverse. Vous avez bien joué, vous avez remportée votre ligne et la T1 est tombée. Il faut maintenant concrétiser et avancer dans la partie. Mais pas n’importe comment. Si votre T1 était votre objectif en début de partie, il faut maintenant en trouver un autre et agir pour celui-ci. Puis un autre, puis encore un autre. Il faut savoir maintenir la pression, jouer entre les objectifs et continuer de menacer l’adversaire (et sa base). A chaque fois que vous validez un kill, il faut être prêt à valider un objectif.

Si vous vous enlisez dans un milieu de partie où rien ne se passe, votre avantage va s’aténuer et l’équipe adverse trouvera des occasions pour rattraper son retard.

« Mais après la T1… Si je push, je m’expose. Si je ne push pas, on gagne pas… C’est quoi la solution? »

Il n’y a pas de recette magique, mais il y a au moins des conseils à suivre.

Après la chute de votre T1, il y a la T2 de votre ligne. Pour la menacer il faut une bonne vision dans la partie de la jungle autour de cette tourelle, et idéalement une présence sur l’une des autres voies (de préférence celle d’à côté).
Sans vision, vous ne verrez pas l’adversaire se regrouper vers vous. Vous vous ferez surprendre par le jungler ou un décalage de l’ennemi, vous concéderez des morts et du temps. Sans pression ailleurs sur la carte, l’équipe adverse n’aura aucun mal à décaler vers vous car aucun autre point de la carte n’est sous pression. Forcer dans ces conditions, c’est ce qu’on appelle un overstay et ça peut vite coûter cher: morts concédées, sorts d’invocateur utilisés, pression relâchée, prime d’or offert à l’adversaire, etc.
A l’inverse, avec une bonne vision et un minimum de pression ailleurs sur la carte, l’équipe adverse devra faire un choix. Soit décaler vers votre côté: mais comme vous les voyez venir vous les évitez, et alors qu’ils perdent du  temps le reste de votre équipe continue de menacer un autre objectif. Soit décaler vers cet autre objectif: vos coéquipers les voient et les évitent, et vous en profitez pour attaquer plus directement ce que vous menaciez.

Il y a aussi les autres T1. Apporter votre support sur ces lignes permettra d’aider à valider ces tourelles extérieures une par une. Une fois tombées la carte s’ouvrira encore un peu plus pour vous. Vous pourrez prendre plus de contrôle de la jungle ennemie, tendre des embuscades, et réduire vos temps de parcours entre les T2. Vous vous offrez également du temps (de parcours) pour les objectifs neutres tels que le Dragon ou le Baron Nashor. Ces T1 représentent aussi une petite somme d’or « facile » à récupérer. Ces autres T1 ne doivent pas être oubliées.

Et plus vous progressez dans la base ennemie, plus ces conseils deviennent vitaux. Appliquez la même chose entre les T2 et les T3 en redoublant d’application.

Objectives

Pour aller plus loin

Fixez-vous des objectifs

On ne perd pas l’habitude acquise en Bronze. Car vous l’aviez prise cette habitude, n’est-ce pas ?
A chaque fois que vous lancez une partie, définissez-vous un objectif perso à remplir. Si vous ratez votre objectif, considérez que vous avez fait une mauvaise partie (même en cas de victoire): fixez-vous un gage (un vrai, et tenez-le) et recommencez. Si vous tenez votre objectif, c’est que vous progressez! Si vous réussissez plusieurs fois de suite, montez la barre plus haut.

  • « Je meurs trop en général, peut-être par tilt… »
    Conservez une limite autorisée de morts max à chaque partie. Analysez chacune de vos morts, et commentez-la. N’hésitez pas à prendre des notes, et à traquer votre progression via ces notes. Regardez vos replay pour mieux comprendre. A la prochaine partie, ne mourrez plus de la même façon.
  • « Je me laisse trop souvent dominer »
    Tout en assurant votre farm (environ 6 cs/min pour cette ligue), entrainez-vous à agresser votre adversaire aussi souvent que possible. A chaque sort lancé, pour chaque auto-attaque placée ou après chaque trade un peu plus long, comparez votre vie à la sienne. Votre mana à la sienne. Vos potions aux siennes. Tentez de définir si le trade a été gagnant ou non. Assurez-vous qu’il le soit la prochaine fois. Puis que ça le soit la majorité du temps.
  • « Je me sens perdu après la prise de la T1 »
    Dans un premier temps, fixez-vous un objectif suivant et tenez-vous en. Si vous avez choisi la T2, forcez vers elle encore et encore, analysez ce qu’il se passe et éviter de concéder des morts tout en mettant la pression dessus. S’il s’agit d’un Dragon ou d’une autre T1, adaptez votre comportement pour aider à le valider tout en gardant votre adversaire direct en retard. N’hésitez pas à prendre des notes et à les analyser plus tard.

Ces défis peuvent être aussi nombreux que variés, mais ne vous en fixez qu’un par série de parties. Inutile d’être trop exigent pour le moment.
Gardez cette habitude prise et elle vous permettra de sortir du palier Argent.

Checklist pour s'ameliorer Vignette Site

/Mute réactif

Garder muet l’ensemble des joueurs, par habitude, est encore justifiable à ce niveau. Mais League of Legends est un jeu d’équipe avant tout, et la plupart du temps en Argent le chat sera moins inondé d’insultes et de critiques négatives. Il se peut même qu’on y trouve parfois des commentaires constructifs.

Alors ça peut valoir le coup de garder le chat d’équipe actif, pendant que vous continuez d’ignorer le /all (gardé muet dans vos options). Donnez une chance à vos coéquipiers, mais n’hésitez pas à avoir la gâchette facile sur le mute ciblé. Dès qu’un coéquipier vous agace, à juste titre ou non, rendez le muet.

« Pour quelques commentaires constructifs, en Argent? A quoi ça sert, si c’est pour mute au final »

Si vous préférez garder le chat muet complètement et par automatisme, n’hésitez pas à le faire. Je l’ai dit: c’est largement compréhensible.

Mais parfois, on tombe sur quelques joueurs vraiment positifs voire constructifs. Ce serait dommage de les rater, surtout s’ils vous permettent de mieux jouer en équipe: indication de focus, timing de sorts, définition des rôles ou du prochain objectif… Autant d’informations qui peuvent parfois passer dans le chat. Acceptez-les quand elles apparaissent, et ignorez le reste sans hésiter à « rendre muet » les joueurs négatifs.

Ne répondez pas aux quelques insultes ou commentaires négatifs. N’essayez pas de régler la situation. Vous ne ferez que perdre votre temps et votre concentration. Et si un joueur insiste, annoncez dans le chat d’équipe que vous le rendez muet, puis faites-le. Ne menacez pas, faites-le simplement. Et reprenez votre partie.

Mute Flamers

Jouez en duo

Même si la file dynamique existe toujours, je conseille de jouer en duo ou en solo à ce niveau.

Jouer en solo vous permet de jouer sur votre rôle, et de progresser uniquement sur votre rôle. Même s’il devient important de (commencer à) jouer avec vos coéquipiers du moment, c’est avant tout en progressant sur votre rôle que vous deviendrez meilleur.

Jouer en duo est intéressant également. Soit simplement pour s’assurer d’avoir un autre joueur de votre niveau et en qui vous avez confiance. Soit pour compléter vos rôles. Et c’est ce que je conseille: jouer ensemble pour avoir des rôles complémentaire (Top-Jungler, Mid-Jungler, ADC-Support…). En travaillant sur cette relation, vous gagnerez dans la connaissance des intéractions de votre rôle. L’intérêt est de simplifier ces intéractions en vous synchronisant entre vous, et ça deviendra plus vite quelque chose de naturelle en solo. Mais évitez de vous sacrifier pour en endosser un rôle qui n’est pas le vôtre, surtout si vous n’en avez pas l’habitude.
Il y a également la dimension humaine et d’amusement. LoL reste un jeu et c’est toujours plus sympa d’y jouer avec un pote en étant connecté au micro. Ca aide aussi à moins rager, à moins tilt.

« Mais la file dynamique le permet, et donc c’est plus facile de jouer à 4 ou 5 non? »

C’est faussement vrai. En étant groupé 4 ou 5 joueurs pour vos parties, vous affronterez d’autres joueurs groupés à 4 ou 5. Vous aurez moins de chances de conserver votre poste (à moins que chacun ne s’entende), et l’aspect équipe va prendre le dessus sur votre propre rôle. Vous voudrez jouer comme une équipe, pas comme une individualité (ce qui est bien, mais pas nécessaire pour grimper le ladder). Vous choisirez des champions pour votre équipe et moins pour vous (même remarque). Ce n’est plus le talent de chaque joueur qui l’emportera mais la meilleure communication et le meilleur jeu d’équipe. Si c’est le jeu d’équipe qui vous intéresse, créez vous une équipe et jouez avec vos coéquipiers. Mais n’utilisez pas les premades (groupes) de 5 pour vos grimper le ladder solo. Ca ne vous rendra pas meilleur.

Autre fait intéressant, en Argent le taux de victoire des groupes de 4 ou 5 joueurs a souvent été plus bas que celui des joueurs solo ou duo pendant la saison 6. En partie pour les raisons évoquées ci-dessus: la meilleure communication l’emporte, et non plus le talent individuel. C’est comme vouloir apprendre à monter une attaque collective au football avant de savoir frapper correctement dans le ballon. Ça n’a pas de sens dans l’immédiat, même si c’est ce que tout footballeur aimerait finir par faire un jour. Mon conseil, à titre personnel et pour votre progression : privilégiez le jeu en duo, sinon en solo.

DuoQueue

 

Tous ces conseils devraient vous permettre de progresser au sein du palier Argent, et je l’espère: d’en sortir. Il sera à nouveau temps de se poser d’autres questions. Peut-être pas tellement plus, ni tellement différentes d’ailleurs. Qui sait? 😉

Palliers

 

c27e554aae3b9803d9558f354e9b1c09

 

 

Utilise le code — progressersurlol — pour bénéficier de 10% de réduction chez notre boutique partenaire !

Rends toi sur http://boutiqueleagueoflegends.com/

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Zexise dit :

    Toujours très bons ces articles, même si une fois en game, le tilt et le flame reprennent les devants ^^ Un sujet sur la relaxation pendant la game serait super x)

  2. Anonyme dit :

    « vous tiendrez les rennes de votre duel. »
    C’est le traîneau du père Noël :-p

    Super article sinon. Intéressant et pertinent!.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.